La plate-forme « Ahmini » récompensée lors d’une conférence arabe à Harvard

La plate-forme « Ahmini » destinée aux femmes rurales travaillant dans le secteur agricole et ne bénéficiant pas de couverture sociale a été récompensée lors de la 13ème Conférence arabe à la Harvard Business School qui s’est tenue les 9 et 10 novembre aux Etats-Unis.

« Ahmini », plateforme développée par le jeune tunisien Maher Khelifi, originaire de Kairouan, a remporté le prix du meilleur projet innovant parmi une centaine de projets présentés lors de cette conférence qui s’est tenue à Harvard.

https://www.facebook.com/A7mini/posts/3128197313920935?__xts__%5B0%5D=68.ARCsohINB9FC3-JbetpfXeHia8oAg6c5JOBEzM5Daxnm9pin5REnqA369-4LemlXde2IVqBpd11UGAtNBiG4jqM20uzR8TNbce8FEqMBWthrQNkixOuNxhsJxAof7qTNNp0XFFEyEg3wA5Vck2VjZHnUCNKtRog-8mYO4wq9esZxTL6Rmmjm0OrS7Gn8BEAedBpIBM7-t8daAwjNiLgeNm0HbqtAtMe9i0XZuwuIOxup3JN37PdOgGpWKDMzoc0JEOptl3S-0_SseHt-tuLjAehqCAJu8VBWN5ylzYrsOSshdat-_VzxjqObXaIUUWE_UOAiXziYTFRHjHFI4t9YBJQ5_UQ_&__tn__=-R

L’application permet aux femmes rurales et actives dans le secteur agricole de verser des cotisations de sécurité sociale à la CNSS en temps réel via un service mobile, évitant ainsi les déplacements et les lourdeurs administratives de la bureaucratie. Elle a été lancée en mai 2019 après la signature d’un accord entre son développeur, Tunisie Télécom et la CNSS. La situation financière de l’équipe – des bénévoles pour la plupart – est toutefois difficile, celle-ci n’ayant de soutien que de la part de la Banque mondiale, a déclaré M. Khelifi à ExpressFM.

Plus de 10 000 femmes rurales, dont 3000 dans le gouvernorat de Kairouan, ont commencé à utiliser cette application. L’objectif est de garantir l’affiliation de 500 000 femmes rurales au système de sécurité sociale, tout en facilitant et en rapprochant le mode de paiement de leurs contributions par le biais de la plate-forme « Ahmini ». La plateforme indique que s’abonner à ce service permettra aux femmes rurales de bénéficier d’une couverture maladie (carnet de traitement) pour elles et tous les membres de leur famille, d’une « couverture contre les dangers des accidents du travail » et d’une allocation de décès en cas de décès du conjoint ou de l’un des enfants.

N.B.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer