Forensic

La Syrie et la Russie seraient responsables des frappes contre un hôpital selon Forensic

Selon Forensic, qui a analysé un ensemble d’images filmées lors des bombardements le 15 février 2016 sur un hôpital à Marat Al-Numan en Syrie, la Russie et le régime de Bachar Assad ont effectué les frappes aériennes sur un groupement de médecins. Forensic a aussi travaillé avec des éléments du terrain transmis par l’Armée syrienne libre (ASL) et envoyé l’ensemble du rapport à Médecins sans frontières.

Le président de Médecins Sans Frontière France, Mégo Terzian déclare que l’hypothèse n’est pas sûre à 100% et qu’elle n’aiderait pas à obtenir justice, mais « c’est mieux que rien », a-t-elle dit puisqu’il servait à dénoncer les responsables.

De leur côté, le régime syrien et Moscou démentent avoir mené des frappes aériennes sur des centres médicaux.
Le 3 mai 2016, une résolution du Conseil de sécurité visant à protéger les personnels et les installations médicales durant les conflits a été adoptée. La résolution n’a pas été respecté et les hôpitaux de Médecins Sans Frontières ont subi des nouvelles frappes au Yémen et en Syrie.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer