La Tunisie a empêché 27 000 jeunes de partir rejoindre des groupes...

La Tunisie a empêché 27 000 jeunes de partir rejoindre des groupes terroristes dans les zones de troubles

0
PARTAGER

Samedi le 22 avril 2017, la Tunisie a annoncé que les autorités avaient empêché 27 000 jeunes de se joindre à des organisations terroristes en Libye, en Irak et en Syrie.

En effet, le ministre de l’Intérieur, Hédi Majdoub, a déclaré que depuis 2012, les forces de sécurité ont réussi à empêcher plus de 27 000 jeunes de rejoindre les rangs de ces organisations terroristes.

Les suspects en question ont été interdits de voyager dans des pays où il y a des conflits armés, a-t-il expliqué.

Par ailleurs, il a souligné qu’une interdiction de voyager est l’une des méthodes les plus efficaces que le ministère de l’Intérieur a adoptées pour empêcher les jeunes d’être recrutés par des terroristes à l’étranger.

Au total, les forces de sécurité tunisiennes ont réussi en 2016 à démanteler 245 cellules terroristes et à arrêter 517 membres de ces réseaux, selon le ministre de l’Intérieur.

Ce dernier, lors d’une audience, a déclaré devant un comité parlementaire que la Libye était une destination majeure pour les futurs terroristes. Aussi, ils sont nombreux à aller en Turquie d’où ils pourraient alors entrer facilement en territoire syrien toujours en proie aux terroristes.

Selon le dernier rapport du ministère, 800 terroristes sont rentrés en Tunisie et le ministère de l’Intérieur a arrêté 190 d’entre eux, 137 ont été empêchés de voyager tandis que 55 ont été tués dans des affrontements armés avec les forces de sécurité.
Le reste est surveillé pour toute activité suspecte.

De surcroît, Majdoub a déclaré qu’il y a environ 3 000 terroristes tunisiens actifs à l’étranger.
Notons que les terroristes d’origine tunisiennes opérant à l’étranger sont répartis comme suivant : 60% en Syrie, 30% en Libye et le reste réparti sur divers territoires de tensions dans le monde. Une dernière information, environ 760 terroristes tunisiens ont été tués à l’étranger.

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire