La Tunisie améliore son rang dans le domaine de l’IST et de...

La Tunisie améliore son rang dans le domaine de l’IST et de l’investissement étranger

0
PARTAGER

Récemment, plusieurs études ont été faites concernant le développement dans le monde et ses perspectives surtout les régions en pleine croissance démographique et susceptibles de devenir des zones prometteuses pour l’investissement.
Parmi ces études, nous trouvons l’ACR (African Capacity Report), une étude faite par l’Institut africain de la science et de la technologie de Nelson Mandela (NMAIST), et qui tend à mesurer l’engagement dans 44 pays africains en termes du renforcement des capacités dans le domaine de l’IST (Technologie et Innovation Scientifique).

Ce rapport révèle la régression des puissances africaines traditionnelles à l’instar du Nigeria, de l’Afrique du Sud et du Kenya qui se sont classés respectivement au 38e, 27e et 17e rang de l’ACR.

Par ailleurs, des pays comme le Maroc, la Tunisie, le Rwanda et la Tanzanie ont amélioré leurs scores et se sont hissés dans le Top 10. Dans ce classement, le Maroc s’est retrouvé en tête avec 71.6 points suivi de la Tanzanie qui a réussi à récolter 68.8 points devançant les Iles Maurice et le Rwanda. En 5ème position la Tunisie et le Cap-Vert sont arrivé à égalité en ayant exactement le même score, 62.6 points.

Par ailleurs, la Tunisie occupe aussi la 5ème position dans un autre classement, cette fois un classement qui concerne sa position dans le monde arabe. Effectué par l’Université de Philadelphie en collaboration avec une agence Newyorkaise, ce classement regroupe 80 pays dans le monde pour mesurer leur potentiel en termes d’investissement. Plusieurs critères sont pris en compte tel que le coût de la fabrication, la loi fiscale, la gouvernance, la transparence, le niveau de corruption et même celui de la bureaucratie.

Nous avons focalisé sur les pays arabes et, sans grande surprise, le Maroc arrive en tête suivi de trois pays du golf qui sont les UAE, le Qatar et le Bahreïn, pour retrouver encore une fois la Tunisie au 5ème rang.

Selon l’étude, la Tunisie présente un bon potentiel pour attirer le capital et les investissements étranger, surtout grâce à une meilleure gouvernance que dans la plupart des pays arabes, étant la seule démocratie dans la région, toutefois, elle devrait se penchait sur ses « blocages administratifs » et sa bureaucratie qui freine considérablement les projets prometteurs.

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire