chinois

La Tunisie espère devenir un « élement-clé » au sein du projet chinois « La Ceinture et la Route »

Le prochain sommet du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA), prévu début septembre à Pékin, constituera « une occasion opportune pour approfondir la coopération sino-africaine » et, en particulier, « une opportunité majeure pour promouvoir les relations sino-tunisiennes », a fait valoir l’ambassadeur de Chine en Tunisie, Wang Wenbin, dans un entretien accordé à l’agence de presse chinoise Xinhua.

Le gouvernement tunisien attache une grande importance au sommet de Pékin. En témoigne l’initiative du chef du gouvernement Youssef Chahed de conduire la délégation officielle tunisienne à Pékin. « Lors de ma rencontre avec M. Chahed, il a déclaré que le gouvernement soutenait pleinement le sommet du FCSA à Pékin et qu’il était persuadé de la réussite de cet événement », a également confié M. Wang.

La Tunisie veut être un élément-clé du projet « la Ceinture et la Route »

L’ambassadeur a expliqué qu’en tant que moyen de nouer des contacts de haut niveau entre les dirigeants tunisiens et chinois, le sommet permettra de renforcer les échanges et la confiance politique mutuelle. M. Wang a également souligné que la Tunisie soutenait activement l’initiative « la Ceinture et la Route » et qu’elle était disposée à y participer, un mois après la signature d’un mémorandum d’accord sur ce projet économique sino-africain. « La Tunisie possède des atouts géographiques de par sa proximité avec l’Europe et son ancrage culturel et économique dans le continent africain, comme en témoignent les récentes signatures d’accords de libre-échange avec des pays européens et africains », a-t-il ajouté.

La Tunisie espère ainsi devenir un « élément-clé » au sein de « la Ceinture et la Route » en Afrique du Nord, ainsi qu’un tremplin pour les entreprises chinoises désireuses de développer leurs activités en Europe et en Afrique. « La Chine et la Tunisie ont un grand potentiel commun de coopération dans divers domaines, tels que le tourisme, les infrastructures et le commerce », a précisé Wang Wenbin.

Les relations sino-tunisiennes ont connu un développement solide et constant depuis l’établissement de leurs relations diplomatiques en 1964. L’ambassadeur chinois a affirmé que dans ce contexte, une coopération mutuellement bénéfique disposait depuis lors de bases solides.

Le sommet 2018 du FCSA, qui se tiendra les 3 et 4 septembre à Pékin, aura pour thème « La Chine et l’Afrique : vers une communauté de destin partagé grâce à une coopération gagnant-gagnant ». Outre la présence des dirigeants des pays membres, la participation de représentants d’organisations régionales africaines et d’organisations internationales est attendue.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer