La Tunisie et l’Union Européenne (UE) entament des négociations sur la facilitation...

La Tunisie et l’Union Européenne (UE) entament des négociations sur la facilitation des visas et de réadmission des migrants

0
PARTAGER

L’Union Européenne (UE) a annoncé mercredi 12 octobre 2016 qu’elle entrait en négociations avec la Tunisie concernant la facilitation des visas et la réadmission des migrants. Dimitris Avramopoulos, le Commissaire européen pour la migration, les affaires intérieures et la citoyenneté, a souligné l’importance d’un tel projet dans le renforcement des relations entre l’Union européenne et la Tunisie. Selon lui, les liens humains, économiques, commerciaux, et même culturels et scientifiques s’en verraient promus, développés, voire consolidés. Le Commissaire a en outre ajouté que « la Tunisie pourrait être le premier pays d’Afrique du Nord à bénéficier d’un ambitieux accord de facilitation des visas. Dans le même temps, la conclusion d’un accord de réadmission permettra d’éviter le risque d’immigration irrégulière à partir de la Tunisie, et de gérer ses conséquences. » L’accord de facilitation des visas pourrait envisager l’assouplissement, voire la suppression de certaines exigences prévues par le code des visas, et l’accord sur la réadmission des migrants en situation irrégulière devrait fixer les procédures à suivre par les deux parties afin de simplifier et d’accélérer la coopération dans ce domaine. La communication de l’UE sur le « Renforcement du soutien de l’UE à la Tunisie », publié le 29 septembre 2016 soutient la nécessité de renforcer la coopération avec la Tunisie dans le domaine de la migration à travers une approche intégrée et globale s’inscrivant dans un contexte socio-économique délicat, notamment avec un chômage élevé chez les jeunes, et une situation sécuritaire fragile. L’UE souhaite poursuivre sa coopération avec les autorités tunisiennes dans la gestion « humaine » et responsable des flux migratoires et aspire à mettre en œuvre les réformes économiques et politiques nécessaires. Le lancement des négociations sur les deux accords est une avancée positive dans ce sens, d’après l’UE. A ce propos, le principal projet en cours au niveau bilatéral est «Lemme – ensemble pour la mobilité» (financement de 5 M € de l’UE). Il s’agit d’un projet de soutien au Partenariat pour la Mobilité qui aide les institutions tunisiennes en charge de la migration et de la mobilité au moyen d’une coopération renforcée entre les autorités publiques européennes et tunisiennes.

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire