La Tunisie fait l’acquisition de plusieurs robots Proytecsa de la gamme Aunav

La Tunisie fait l’acquisition de plusieurs robots Proytecsa de la gamme Aunav

0
PARTAGER

Récemment, le gouvernement tunisien a placé sa confiance dans la société espagnole Proytecsa pour faire l’acquisition de ses fameux robots de la gamme Aunav commercialisés dans les quatre coins du monde.

En effet, les robots Aunav sont hautement sophistiqués malgré leur taille moyenne, leurs capacités sont exploitées dans des domaines liés à la sécurité et comme pour désamorcer des bombes.

La puissance et la haute précision permettent au robot d’être la solution idéale dans les situations particulièrement délicates impliquant des engins explosifs, des voitures piégées ou des menaces avec des matériaux nucléaires, radiologiques, biologiques ou chimiques. Le robot télécommandé intègre la télémétrie afin que les données recueillies par les capteurs puissent être vues en temps réel sur la console de commande.

Proytecsa a réalisé des records historiques dans ses 25 ans d’existence, elle a réussi à commercialiser ses robots performants dans des régions aussi importantes que variées à l’instar de l’Afrique du nord, le Proche-Orient ou encore le sous-continent indien.

A noter que les robots Aunav ont été développés en collaboration avec l’unité TEDAX de la Police nationale espagnole. Depuis 2003, le robot Aunav est utilisé par la Police nationale, la Guardia Civil, l’Armée de l’Air et les Mossos d’Esquadra en plus d’autres unités d’intervention espagnole. Il est également utilisé par les forces sécuritaires en Arabie Saoudite, en Egypte, en Inde, aux États-Unis, au Mexique, au Chili, au Maroc, Angola, Vietnam et dans bien d’autres pays.

Pour la Tunisie, faire l’acquisition d’un tel robot performant ne peut que renforcer sa lutte contre le terrorisme. Cet s’inscrit dans la stratégie globale qui vise à garantir la supériorité technologique de l’armée et des forces tunisiennes afin d’avoir une longueur d’avance sur les terroristes et pouvoir les éradiquer leurs menaces sur le territoire tunisien.

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire