startups

La Tunisie passe par « une période passionnante pour les startups », selon Bob Dorf

Le consultant et mentor expert en coaching pour les startups, Bob Dorf, a publié sur son compte Linkedin un article dédié à l’environnement des affaires en Tunisie, qu’il décrit comme « passionnant » et propice depuis quelques années. « En tant qu’homme qui voyage dans le monde entier pour former les jeunes entrepreneurs, j’ai déjà ressenti cela [la sensation d’un enthousiasme pour l’entrepreneuriat]. Je l’ai ressenti en Colombie, au Mexique, en Russie, en Bulgarie et dans une grande partie de l’Amérique latine. [Lorsque je m’y suis rendu en 2017], j’ai été ravi de voir au moins autant d’enthousiasme dans l’écosystème de l’entrepreneuriat en démarrage en Tunisie, où je compte me rendre de nouveau bientôt », expliquait l’expert dans son billet publié le 14 septembre. Pour lui, la Tunisie est un pays qui est en train de « se rendre compte des opportunités que l’entrepreneuriat offre aux jeunes sous-employés ».

« Les choses tournent là-bas… et on m’a demandé d’y aller la semaine prochaine pour former 60 autres entraîneurs, mentors et éducateurs, afin de continuer à diffuser les outils, les tactiques et les techniques qui marchent », expliquait-il, en faisant allusion à la troisième édition d’Open Startup Tunisia (OST 2019), une session compétitive de formation de formateurs qui s’est déroulée à Tunis les 18 et 19 septembre 2018 et à laquelle il a participé.

« La première étincelle entrepreneuriale semble remonter seulement à 2013, lorsque Cogite, le premier espace de co-working du pays, a ouvert ses portes. Lorsque j’ai assisté à l’événement Startup Weekend Carthage à Tunis l’année dernière, j’ai été ravi de rencontrer près de 200 jeunes ingénieurs aux yeux brillants explorant les startups de l’Intelligence Artificielle », écrit-il.

L’homme se réjouit également de la création de l’incubateur et accélérateur de startups Flat6Labs, un programme qui constitue une « métaphore de ce qui se passe en Tunisie » avec ses « réunions où les équipes peuvent se former et les idées se développer » et ses espaces de co-working qui voient « naître de nombreuses idées innovantes ».

Pour lui pourtant, lancer une startup en Tunisie n’est pas chose facile en raison notamment de la taille réduite du marché intérieur, des restrictions monétaires et de certaines réglementations gouvernementales strictes, bien que celles-ci devraient bientôt se desserrer avec l’adoption de la « Startup Act ». Mais il y a de nombreuses raisons de miser sur le succès des actuelles et futures startups tunisiennes, souligne-t-il. « L’écosystème émergent est puissant. L’enthousiasme des entrepreneurs et des nouvelles structures d’accélération et d’incubation de startups est bien là. L’énergie et le dynamisme qu’on y trouve sont dignes des meilleurs entrepreneurs de la Silicon Valley », dit-il. Et de conclure : « Attention, le monde… La Tunisie arrive ! »

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer