enquête
mfa.gov.tr

La Turquie exhorte l’ONU à ouvrir une enquête sur le meurtre de Khashoggi

Dans un communiqué publié par Associated Press Tunis, le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu a révélé lundi à Tunis, que la Turquie travaillait de concert avec d’autres pays afin d’obtenir des Nations unies qu’elles ouvrent une enquête sur l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.
Mevlüt Cavusoglu était en visite en Tunisie les 23 et 24 décembre derniers, dans le cadre de la consolidation des relations entre les deux pays. «Cette rencontre a eu pour objectif de donner une nouvelle impulsion à la coopération bilatérale et d’assurer le suivi de la visite officielle du président turc Recep Tayyip Erdogan en Tunisie en décembre 2017 ainsi que du déplacement de Khémaies Jhinaoui à Ankara en juin 2017», peut-on lire dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères, publié samedi.
Evoquant l’affaire Khashoggi, M. Cavusoglu a affirmé que le gouvernement turc poursuivait «activement» son enquête sur cette affaire et « collaborait » avec d’autres membres de l’ONU.
Le chef de la diplomatie turque a exhorté les autorités saoudiennes à partager les renseignements recueillis durant leur propre enquête avec la Turquie et « le monde entier ». Il a ajouté que le gouvernement turc voulait notamment que Riyad explique ce qui était advenu de la dépouille de M. Khashoggi et qui avait été chargé d’en disposer.
Jamal Khashoggi, journaliste saoudien et chroniqueur pour « The Washington Post », a critiqué Mohammed Ben Salman, prince héritier de l’Arabie saoudite dans plusieurs de ses articles.
Rappelons que des agents saoudiens ont tué le journaliste au consulat de l’Arabie saoudite à Istanbul le 2 octobre. Par ailleurs, la Turquie souhaite que les Nations unies mènent une enquête sur le meurtre de M. Khashoggi.
S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer