Le 28 avril 2017, date du début du procès de 33 personnes...

Le 28 avril 2017, date du début du procès de 33 personnes poursuivies dans l’attaque de Sousse

0
PARTAGER

Sofiene Sliti, porte-parole de la cour, a déclaré à l’AFP que le procès de 33 personnes poursuivis dans l’attentat de Sousse, commencera la semaine prochaine. En effet, la date de la première audience a été fixée pour le 28 avril 2017 et, parmi les accusés, nous trouvons six membres des forces sécuritaires accusés de « non assistance à une personne en danger ».

Le 25 juin 2015, Seifeddine Rezgui, bien armé, s’est attaqué aux touristes se trouvant sur la plage, tuant 38 parmi eux, dont 30 touristes britanniques et trois irlandais, à l’hôtel Imperial Marhaba.
L’attaque a été revendiquée par le groupe terroriste de l’État islamique. Les meurtres font également l’objet d’une enquête en Grande-Bretagne.

En février, la juge Nicholas Loraine-Smith a déclaré après plusieurs semaines d’audiences que la réponse de la police tunisienne à l’attaque était « au mieux désorganisée, au pire, lâche ».

« Leur réponse a pu et aurait dû être plus efficace », a-t-il souligné.

Selon le journal The Su, le rapport d’un membre du personnel de l’ambassade britannique mené en janvier 2015 sur la sécurité dans les hôtels a également été lu au tribunal à Londres par Andrew Ritchie, avocat représentant 20 familles de victimes.

« Il semble qu’il y ait peu de sécurité efficace pour prévenir ou réagir à une attaque », a-t-il cité dans son rapport effectué en Tunisie et rapporté à la Grande-Bretagne.

Plus de 20 mois après le massacre, Londres déconseille toujours les voyages non essentiels en Tunisie, une restriction que la Tunisie aimerait voir soulevée.

Avant l’attaque de la plage, plus de 400 000 touristes britanniques visitaient la Tunisie chaque année. L’année dernière, ils ont été uniquement 20 000 visiteurs britanniques, selon les chiffres officiels.

L’Imperial Marhaba Hotel, qui avait été fermé depuis le 26 juin 2015, a rouvert ce mardi avec le nouveau nom de Kantaoui Bay Hotel. Des centaines d’avocats italiens y ont séjourné à son ouverture, en signe de solidarité avec la Tunisie.

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire