James Le Mesurier. Photo : Twitter @lemesurierjames

Le fondateur britannique des casques blancs retrouvé mort à Istanbul

Le fondateur britannique de l’organisation qui a formé le groupe de secours syrien connu sous le nom de Casques blancs est décédé à Istanbul.

Un porte-parole des Casques blancs a confirmé lundi après-midi le décès de James Le Mesurier, sans toutefois en indiquer les détails. Le Mesurier, âgé de 48 ans, est un ancien militaire britannique et fondateur de l’ONG Mayday Rescue. Il a été retrouvé mort près de son appartement du quartier de Beyoğlu, dans le centre d’Istanbul, vers 4h30 du matin. Selon les médias turcs, il aurait été retrouvé avec une fracture à la tête et aux jambes. Il serait tombé du balcon.

Le bureau du gouverneur d’Istanbul a annoncé l’ouverture d’une enquête « approfondie ». L’agence de presse Reuters a elle indiqué en citant des sources officielles que sa mort était pour le moment interprétée comme un suicide présumé. Selon des amis, Le Mesurier subit depuis des années une pression considérable dues notamment à des attaques contre sa réputation et au stress de diriger une ONG de haut niveau.

Le quotidien britannique The Telegraph indique par ailleurs que M. Le Mesurier a été la cible d’une campagne de désinformation du Kremlin, qui l’a accusé, en s’appuyant sur « de fausses sources » d’être un agent de renseignement britannique et même un partisan d’Al-Qaïda. « Il y a trois jours à peine, le ministère russe des Affaires étrangères avait accusé M. Le Mesurier d’être un ‘ancien agent du MI6 britannique’ et de travailler pour l’agence dans les Balkans, au Moyen-Orient et au Kosovo », souligne The Telegraph.

Un groupe de 3000 volontaires

L’ancien officier de l’armée britannique a fondé Mayday Rescue, organisation à but non lucratif spécialisée dans la formation, l’équipement et l’assistance des premiers secours volontaires dans les zones de conflit, d’instabilité et de catastrophe naturelle. Le groupe a aussi entraîné les Casques blancs, officiellement connus sous le nom de Défense civile syrienne. Le Guardian précise que le groupe, composé de plus de 3000 volontaires, « opère dans des zones contrôlées par l’opposition en Syrie et a permis de sauver la vie de milliers de personnes touchées par les frappes aériennes et les attentats à la bombe russes et syriens ».

Le Mesurier a déclaré à la BBC en 2014 que les Casques blancs étaient issus de groupes de volontaires établis dans des « quartiers syriens soumis aux bombardements du régime ». « Ce sont des individus ordinaires », avait-il déclaré. « Anciens boulangers, anciens constructeurs, anciens étudiants ou commerçants […]. Ces personnes ont choisi de rester, avec très peu d’équipement et au début sans aucune formation, pour répondre aux attaques à la bombe, pour répondre aux bombardements et tenter de sauver leurs concitoyens civils syriens. »

Le groupe continue d’opérer à Idlib, le dernier territoire syrien contrôlé par l’opposition. Trois de ses volontaires ont été blessés dans des bombardements russes qui ont tué trois personnes la semaine dernière, a ajouté le journal. Le Guardian a déjà expliqué en décembre 2017 « comment l’organisation avait été la cible d’une campagne de désinformation, menée avec le soutien du gouvernement russe, qui la positionnait comme une organisation terroriste liée à Al-Qaida ». Le quotidien britannique indique que Le Mesurier avait fait l’objet de campagnes similaires et avait été pris pour cible par le ministère russe des Affaires étrangères la semaine dernière.

Les bailleurs de fonds des ONG incluent actuellement les gouvernements britannique et allemand. L’administration Trump a gelé les financements américains, qui représentaient environ un tiers du total, début 2018, mais a repris son aide financière le mois dernier, alors que sa décision de retirer des troupes américaines du nord-est de la Syrie avait été critiquée.

Mayday Rescue a écrit dans une déclaration publiée sur Twitter que Le Mesurier avait consacré sa vie à aider les civils, en particulier en Syrie. « Nous demandons qu’on se souvienne de James comme d’un grand leader, un visionnaire et un cher collègue et ami », a indiqué l’organisation.

Les Casques blancs ont été nominés à plusieurs reprises pour le prix Nobel de la paix et un documentaire sur le groupe a remporté un Oscar en 2017. Le Mesurier a reçu la récompense honorifique OBE (Officier excellent de l’Ordre de l’empire britannique) en 2016 pour ses services rendus à des civils syriens. Une centaine de membres des Casques blancs ont été réinstallés au Royaume-Uni, selon le ministère de l’Intérieur, après leur évacuation de Syrie face aux avancées du régime.

 

N.B., avec The Guardian

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer