Amaris

Le groupe Amaris compte recruter 200 diplômés tunisiens d’ici fin 2018

Le bureau tunisien du cabinet suisse de conseil en management et en technologie, installé à Raoued depuis peu, mise beaucoup sur la Tunisie pour développer son activité en Afrique. Recherchant surtout des profils spécialisés en IT et en télécommunication et des ingénieurs support, Amaris envisage également de procéder à l’embauche de diplômés en finance et en RH.

Les écoles et universités ciblées par le groupe sont toutefois peu nombreuses : l’Ecole Polytechnique, l’Ecole nationale des sciences informatiques, l’Ecole nationale d’ingénierie de Tunis ou encore les deux Institut supérieur des sciences appliquées et de technologie de Tunis et de Sousse figurent parmi les établissements convoités. Selon « Jeune Afrique », les dirigeants du groupe ont déclaré souhaiter se « concentrer sur le pays car il possède tous les critères pour devenir une plateforme de services IT » et que pour eux, « une telle plateforme représenterait une opportunité pour le groupe de créer de nouvelles synergies entre ses bureaux africains et, par conséquent, de faciliter son développement sur le continent » où Amaris est présent via des filiales implantées au Maroc, en Côte d’Ivoire, en Afrique du Sud et à l’Île Maurice.

Ce mouvement d’embauches sera notamment facilité par la mise en place d’un programme de partenariat avec Smart Tunisia qui prévoit des incitations fiscales et juridiques pour les sociétés offshore avec pour finalité une création de 50 000 emplois d’ici 2020.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer