ministère de l'Agriculture

Le ministère de l’Agriculture et le réseau alternatif des jeunes Tunisiens signent une convention

Une convention de partenariat a été signée, lundi, à Tunis, entre le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche et l’Organisation « RAJ Tunisie » (réseau alternatif des jeunes -Tunisie), une organisation de jeunes s’intéressant aux questions environnementales.

La convention vise à faire participer les différentes structures actives dans la lutte contre l’impact des changements climatiques, dont le ministère de l’Agriculture et ce, dans le cadre du projet le Forum vert pour le climat, lancé par l’organisation en janvier 2018.

Cet accord a aussi pour objectif de promouvoir la participation tunisienne aux prochaines éditions du congrès des partenaires de la Conférence onusienne sur les changements climatiques (Cop 25) qui aura lieu en décembre 2019 au Chili.

Samir Taieb , ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche ainsi que la présidente de RAJ Khouloud Tlili, ont procédé à la signature de la convention au siège du ministère.

En vertu de cet accord, le ministère de l’Agriculture s’engage à mettre à la disposition de RAJ le soutien logistique et technique nécessaire pour l’organisation de la deuxième édition des associations alternatives du climat qui compte parmi les activités du Forum vert pour le climat.

Le ministre mettra également à la disposition de RAJ, les experts et les ressources humaines s’intéressant aux changements climatiques pour former les participants à la deuxième édition des associations alternatives pour le climat.

« RAJ Tunisie » s’engage, quant à elle, à présenter la participation tunisienne à la COP 25 et renforcera les capacités des participants à comprendre les enjeux des négociations sur l’environnement et les accords mondiaux ainsi que les stratégies nationales, à traves l’échange d’expertises.

Dans ce contexte, la présidente de « RAJ Tunisie » a fait remarquer que la participation de la Tunisie à la COP 24 souffrait de certaines carences, notamment aux niveaux de la coordination entre la délégation officielle négociatrice et de la préparation de la participation tunisienne.

A travers la COP 25, la Tunisie œuvre à obtenir des financements d’environ 18 millions de dollars pour le financement de projets relatifs à l’environnement.

Rappelons que la Tunisie a paraphé en 2015, au siège de l’ONU, l’Accord de Paris sur l’environnement, sachant qu’au niveau mondial, la Tunisie ne contribue que de 0,07% aux gaz à effets de serre.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer