maisons de culture

Le ministère des affaires culturelles lance un programme de réhabilitation des maisons de culture et des bibliothèques

Le ministère des affaires culturelles vient d’initier un programme de réhabilitation des maisons de culture, des bibliothèques publiques et régionales. Ce projet se décline sous plusieurs phases d’interventions qui se prolongeront jusqu’au mois de décembre 2019 et englobe 300 institutions culturelles dont 100 maisons de culture et 200 bibliothèques publiques avec un montant total de plus de 800 mille dinars pour 37 dossiers d’intervention sur un total de 53 dossiers.
S’articulant sur trois axes, cette stratégie offrira à la fois un soutien aux projets et programmes culturels de ces institutions, l’entretien des infrastructures, ainsi que l’embellissement de ces bâtiments avec la participation d’artistes plasticiens et des jeunes issus des régions.
Ce programme, placé sous le thème  » La création, un chemin vers le développement et la prospérité « , prendra en charge dans sa première phase, la réhabilitation et la mise à niveau de plus de 300 maisons de culture, des bibliothèques publiques et régionales tant sur le plan des équipements que sur le plan de la décoration de manière à ce qu’elles soient attrayantes, agréables à vivre, et des lieux de convergences idéelles et artistiques ouvertes sur le monde et sur les expressions artistiques les plus innovantes et modernes.
En adoptant une démarche participative, ce projet réunira par ailleurs un groupe d’artistes plasticiens qui sillonneront la Tunisie avec des escales dans chaque région où ils rencontreront les jeunes artistes autour de projets de créations picturales d’embellissement notamment des façades des maisons de la culture. Les travaux artistiques des jeunes artistes issus des régions devront répondre à des critères objectifs dont la représentativité régionale des œuvres, l’harmonie générale entre les œuvres.
Durant cette opération, un intérêt particulier sera accordé à la généralisation de la technique du Graffiti dans toutes les maisons de la culture en tant que moyen d’expression pictural à la portée de tous les enfants et les jeunes ainsi qu’un outil de familiarisation avec les arts plastiques d’une manière générale.
Dans ce sens, les maisons de la culture seront des espaces habillés par des fresques murailles en Graffiti dont l’inspiration est puisée des spécificités locales, une sorte d’empreinte indélébile, une signature locale traduisant la fierté des racines. Les participants auront aussi la possibilité de s’inspirer de la calligraphie arabe, du quotidien pluriel en utilisant notamment des matériaux de recyclage.
S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer