Photo : Reuters

Le Premier ministre britannique Boris Johnson en soins intensifs

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a demandé au ministre des Affaires étrangères Dominic Raab de le remplacer « si nécessaire », a indiqué à BBC un porte-parole du Downing Street. Le Premier ministre, âgé de 55 ans, a été admis à l’hôpital de Londres avec des « symptômes persistants » du nouveau coronavirus dimanche soir.

Le correspondant politique de la BBC, Chris Mason, a rapporté que le premier ministre avait reçu de l’oxygène en fin d’après-midi lundi, avant d’être emmené aux soins intensifs. Selon un communiqué de son cabinet, M. Johnson « a été soigné par les médecins de l’hôpital St Thomas, à Londres, après avoir été admis avec des symptômes persistants de coronavirus ». Lundi après-midi, « l’état de santé du Premier ministre s’est aggravé et, sur les conseils de son équipe médicale, il a été transféré aux soins intensifs de l’hôpital ».

Dominic Raab a lui assuré qu’il y avait « un esprit d’équipe incroyablement fort » aux côtés du premier ministre touché par le Covid-19. Il a ajouté que lui et ses collègues veilleraient à mettre en œuvre les plans que M. Johnson leur avait demandé d’exécuter « dès que possible ».

M. Johnson a d’abord été conduit à l’hôpital pour des tests de routine après avoir été testé positif au coronavirus il y a 10 jours. Il avait une température élevée et de la toux. Dans la journée de lundi, il a déclaré dans un message posté sur son compte Twitter qu’il se sentait de « bonne humeur ».

Mais la dégradation de son état de santé, « stable » mardi après avoir été admis en soins intensifs, a provoqué un choc mardi au Royaume-Uni, l’un des pays les plus durement touchés en Europe par le virus qui y a tué près de 5400 personnes et contaminé officiellement plus de 50 000. « Il reçoit un traitement standard à l’oxygène et respire sans aucune assistance. Il n’a pas eu besoin de ventilation mécanique ou d’aide respiratoire non invasive » a déclaré à l’AFP mardi son porte-parole.

C’est surtout le seul chef d’Etat ou de gouvernement d’une grande puissance à avoir été contaminé. Jusqu’alors, il s’était efforcé de continuer à diriger le gouvernement depuis son appartement de Downing Street, où il était en quarantaine jusqu’à son hospitalisation dimanche.

Gouvernement mobilisé

Sa fiancée Carrie Symonds, 32 ans, est enceinte et elle a indiqué avoir elle aussi subi les symptômes du Covid-19, indique l’AFP. Le Royaume-Uni a décrété un confinement général le 23 mars, mais tout en permettant certaines sorties, pour faire de l’exercice notamment. Les parcs de Londres restent ouverts, se retrouvant parfois très fréquentés en ce début de printemps.

Vainqueur aux élections législatives de décembre avec la promesse de mettre en œuvre le Brexit, Boris Johnson a été critiqué pour avoir tardé à prendre la mesure de la crise pandémique, rechignant longtemps à adopter des mesures de confinement.

Son remplaçant provisoire Dominic Raab, un eurosceptique libéral, s’est engagé à poursuivre la lutte contre le coronavirus. Il a présidé mardi matin la réunion quotidienne d’urgence regroupant des ministres et le chef des services sanitaires. « Le travail du gouvernement se poursuit », a assuré le ministre d’Etat au Bureau du Cabinet Michael Gove sur la BBC. « Nous travaillons tous ensemble pour mettre en œuvre le plan établi par le premier ministre pour assurer que nous puissions mobiliser (…) toutes les ressources du pays dans la lutte contre cet ennemi invisible ».

N.B., avec AFP et BBC

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer