Le président de la Commission européenne dresse un bilan négatif de l’Europe

Le président de la Commission européenne dresse un bilan négatif de l’Europe

0
PARTAGER

Le président de la Commission européenne et ancien Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker a présenté sur les ondes de Deutschlandfunk, radio allemande publique, un bilan négatif quant à l’Union Européenne. Il est revenu sur le Brexit, ainsi que sur les choix que devrait faire l’Europe.

Juncker s’est montré inquiet concernant la sortie de la Grande-Bretagne qui risque de diviser les 27 pays qui forment l’espace européen, selon lui. Il estime que les attentes des différents pays constituant l’UE divergent et sont incompatibles. «Les Hongrois et les Polonais veulent-ils exactement la même chose que les Allemands ou les Français ?» a-t-il souligné. «Est-ce que le moment est venu où l’Union européenne des 27 doit montrer de l’unité, de la cohésion et de la cohérence ?», s’est-il demandé.

Jean-Claude Juncker a par ailleurs annoncé son intention de ne pas se presenter pour un deuxième mandat à la tête de la commission qu’il préside depuis 2014, pour un mandat de 5 ans. «Je me suis retrouvé à planifier, plusieurs heures par jour, la sortie d’un Etat membre, ce n’est pas un travail d’avenir», a-t-il déclaré. Ce qui est loin de ses ambitions puisqu’il ambitionnait d’inspirer la confiance des opinions publiques dans le l’espace européen quand il a entamé son mandat.

En revenant sur les éventuelles négociations commerciales que la Grande Bretagne pourrait mener avec les Etats-Unis, il a souligné: «Tant que la Grande-Bretagne est membre de l’UE la politique commerciale est du ressort de l’UE.»

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire