femmes de Sejnane
Ministère des affaires culturelles culture.gov.tn

Le savoir-faire en poterie des femmes de Sejnane inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO

«Le savoir-faire en poterie des femmes de Sejnane est, désormais, inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la Science et la Culture (Unesco)» selon un communiqué de la délégation permanente de la Tunisie auprès de l’Unesco.
Lors de sa 13e réunion tenue à Port-Louis (Ile Maurice), du 26 novembre au 1er décembre 2018, le Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel à l’Unesco a décidé d’inscrire le savoir-faire en poterie des femmes de Sejnane sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.
Selon la même source « Il s’agit de la première inscription pour la Tunisie sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité créée en vertu de la Convention de l’Unesco de 2003 sur la protection du patrimoine culturel immatériel ».
Outre le rayonnement international que permet l’inscription du savoir-faire lié à la poterie des femmes de Sejnane pour la Tunisie en général et pour la région en particulier ainsi que la promotion de l’excellence de l’artisanat tunisien, l’inclusion de cet élément dans la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité contribuera au renforcement des mesures de sauvegarde et de valorisation de ce patrimoine.
Ghazi Gherairi, ambassadeur de Tunisie à l’Unesco, a indiqué que cette inscription du savoir-faire en poterie des femmes de Sejnane est « une reconnaissance internationale de cet élément du patrimoine immatériel tunisien ».
Le diplomate ajoute avec fierté, que « Cette inscription permet à la Tunisie d’accéder, pour la première fois, à la liste représentative du patrimoine immatériel de l’humanité. Elle distingue par ailleurs un élément extrêmement important de notre patrimoine riche, puisque cette technique remonte à la période du néolithique et s’est adaptée jusqu’à nous parvenir dans sa forme actuelle, aujourd’hui ».
« L’Unesco a souligné le caractère social et intégré de ce processus de fabrication ainsi que son respect de l’environnement », a-t-il conclut.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer