AFP

Les agences de voyage apprennent aux touristes à se prémunir en cas d’attaques terroristes

Face à la recrudescence des attaques terroristes qui menacent les voyageurs à travers le monde, l’agence de renseignement britannique MI5 vient de placer la menace internationale au niveau «grave»,  ce qui signifie qu’une attaque est hautement probable, peux-on lire dans les colonnes du Mirror.   Les agences touristiques telles que Thomas Cook, Condor et First Choice ont d’ores-et-déjà été formées à la conduite à tenir, en cas d’attaque.

Du briefing d’apprentissage des «techniques de survie» face aux terroristes, en passant par l’énumération de «conseils» aux clients lors de réunions de bienvenue lorsqu’ils commencent leurs vacances à forfait, rien n’a été cette fois laissé au hasard cette année.

Il en va de même pour les responsables des excursions disponibles dans les différents pays et les sites touristiques incontournables  qui ont été informés de ces nouvelles dispositions. Mais cela va maintenant passer à un tout autre niveau, puisqu’ils  apprendront comment réagir au cas ou les vacanciers seraient subitement secoués par des attaques d’hommes armés.

«Les vacanciers seront invités à s’échapper dans leurs chambres s’ils peuvent s’y rendre rapidement et en toute sécurité en cas d’attaque et à se barricader», a déclaré une source au journal, en ajoutant au passage : «S’ils se trouvent sur des plages et qu’une attaque devrait se déclencher, les responsables sur place donneraient une liste d’abris à proximité, auxquels les gens devraient essayer de se rendre».

Ces mesures ont été décidées suite à l’interception, de la part des renseignements, d’informations prétendant que des lieux de villégiature populaires pour touristes britanniques en Méditerranée, se trouvaient sur la liste des cibles des djihadistes.

L’avertissement a eu lieu après qu’une série d’attaques terroristes sur des sites touristiques populaires se soient soldées par un carnage.

Rappelons qu’un attentat terroriste au Sri Lanka avait coûté la vie à 290 personnes et en avait blessé plus de 500, le dimanche de Pâques de cette année. Trois églises vaient été ciblées, ainsi que les hôtels Shangri-La, Kingsbury et Cinnamon Grand, dans la capitale.

La Tunisie et l’Espagne avaient également été secouées par des attaques dans le passé. La ville espagnole de Barcelone avait subit une attaque ayant fait 13 morts et 130 blessés lorsqu’un terroriste avait utilisé une camionnette pour faucher la foule dans la populaire rue de La Rambla, en août 2017.

En Tunisie, un  homme armé appartenant à l’Etat islamique avait tué 38 personnes, dont 30 Britanniques dans la station touristique de Sousse, en 2015.

Les autorités d’autres destinations découragent les Britanniques de se rendre en raison de la menace que représente l’Etat islamique à l’instar de la Grèce, la Turquie, le Maroc et Tenerife.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer