Les Etats européens accueillent encore trop peu de réfugiés

Les Etats européens accueillent encore trop peu de réfugiés

0
PARTAGER

La plupart des pays européens n’ont accepté que 10% des 160.000 réfugiés qu’ils avaient pourtant promis de relocaliser, ou du moins d’évacuer des camps insalubres dans lesquels un certain nombre d’entre eux se trouvent encore actuellement.
La commission européenne a tenu à réagir face à cette situation préoccupante : 13.546 relocalisations ont été effectuées à ce jour, dont 3936 en Italie, 9610 en Grèce.
Les seuls états membres de l’union ayant rempli leurs obligations dans le cadre du programme européen d’ « installation » ou de « relocalisation » des réfugiés, dont le dénouement est prévu pour septembre 2017, sont Malte et la Finlande.
Le commissaire européen aux migrations, Dimitri Avramopoulos alors qu’il faisait tout pour l’éviter jusque-là, a fini par menacer les pays qui ne respecteraient pas ces résolutions de répartition équitable des réfugiés, de sanctions financières assez lourdes.
La Hongrie, l’Autriche et la Pologne par exemple refusent de participer au programme, tandis que la Bulgarie, la République tchèque, la Croatie, la Slovaquie acceptent de la faire mais en fixant certaines limites. Le Royaume-Uni, quant à lui, a choisi de ne pas y participer.
Les traversées quotidiennes de la Turquie vers les îles grecques sont passées de 10 000 personnes en une seule journée en octobre 2015 à 43 par jour actuellement, les arrivées globales ayant baissé de 98%.
Le nombre de vies perdues dans la mer Égée depuis l’entrée en vigueur de l’accord a également baissé sensiblement, passant de 1 100 en 2015-2016 à 70 pendant la même période en 2016-17.
Les États membres de l’UE ont également été mieux placés pour réinstaller des réfugiés de l’extérieur du bloc. Dans le cadre de l’accord UE-Turquie, il a été convenu que pour chaque réfugié syrien sur les îles grecques retourné en Turquie, en échange, un demandeur d’asile syrien en Turquie se trouve un foyer en Europe.

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire