Les forces onusiennes et africaines tentent de ramener la paix au Soudan...

Les forces onusiennes et africaines tentent de ramener la paix au Soudan du Sud

0
PARTAGER

Au Soudan du Sud, la situation risque de devenir hors contrôle pendant les prochaines années selon un rapport de l’ONU, envoyé lundi dernier au Conseil de sécurité et consulté par l’Agence France Presse, AFP. Le conflit risque de tourner au génocide et les réfugiés fuient par milliers.
Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a parlé dans le rapport de nombre record de civils fuyant leurs villages et leurs villes et que le risque de génocide était réel.
Les 13 000 Casques bleus que l’ONU déploie au Soudan du Sud sont souvent empêchés par les insurgés et par les milices de la SPLA de mener leur mission de maintien de la paix. Un casque bleu a été battu par quatre soldats qui l’ont arrêté alors qu’il était en patrouille la semaine dernière.
La semaine dernière, un Casque bleu en patrouille a été arrêté par quatre soldats, arraché de sa voiture et battu, selon le rapport.
Antonio Guterres a parlé de potentiel progrès après sa rencontre avec le Président du Soudan du Sud Salva Kiir le mois dernier, se rapportant au déploiement d’une force régionale commandée par l’ONU et dont le but est de renforcer la sécurité dans Djouba, la capitale Sud Soudanaise.
Le Rwanda et l’Ethiopie s’apprêtent à dépêcher des troupes et des hélicoptères en mars ou en avril. Quant au Kenya, il n’a toujours pas déclaré contribuer à cette force dont le nombre est de 4 000 hommes. La présence de la force à l’aéroport de Djouba n’a toujours pas été confirmée, selon le rapport.

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire