OIM

L’OIM lance un guide du journaliste sur la migration

L’organisation internationale pour les migrations (OIM) a lancé, mercredi à Tunis, le guide du journaliste sur la couverture médiatique de la migration fondée sur le droit international et les données factuelles.

Paola Pace, chef de projet régional sénior de l’OIM en Tunisie a déclaré dans ce sens : «Ce guide, rédigé en français, comporte des données importantes à l’instar de la terminologie relative à la migration, son cadre légal international et les méthodes adéquates du traitement médiatique de ce thème ».

Réalisé en se référant à des expériences similaires précédentes portant sur la question de la migration menées par d’autres organisations, ce document sera traduit en arabe, le mois de novembre prochain par des journalistes professionnels, et ultérieurement en anglais, selon la responsable.

Ce guide est le fruit d’une série de sessions de formation étalée sur trois ans, destinées à renforcer les capacités de plus de 300 journalistes et autres professionnels des médias basés en Algérie, Côte d’Ivoire, Libye, Maroc, Suisse et Tunisie. Son lancement s’inscrit dans le cadre du programme régional de développement et de protection pour l’Afrique du Nord (RDPP NA DEV), financé par l’union européenne et les fonds propres de l’OIM (IDF).

De son côté, Elizabeth Collett, conseillère spéciale auprès du directeur général de l’organisation des Nations Unies, chargée des migrations à l’OIM a souligné l’importance du rôle des médias dans la diffusion d’une image réelle sur la migration et les migrants, en rompant avec les préjugés, les stéréotypes et les intox qui circulent sur les réseaux sociaux.

Plusieurs nouvelles études ont montré que certains migrants sont diplômés et se distinguent par des compétences professionnelles élevées, leur permettant de contribuer à l’impulsion de l’économie des pays d’accueil, a-t-elle estimé, citant des success stories de migrants ayant implantés des sociétés économiques en Italie.

Nizar Barkouti, directeur général chargé des droits de l’homme à la présidence du gouvernement, a pour sa part, affirmé qu’il était temps d’instaurer un journalisme spécialisé sur la question de la migration pour défendre les droits des migrants et diffuser une information neutre, signalant que ce guide constitue la première étape vers la concrétisation d’un objectif humain noble.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer