L’ONU félicite trois pays arabes dont la Tunisie, pour leurs réformes en...

L’ONU félicite trois pays arabes dont la Tunisie, pour leurs réformes en faveur des droits des femmes

0
PARTAGER

Le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, le prince Zeid Ra’ad Al Hussein, a félicité trois pays arabes, la Tunisie, le Liban et la Jordanie, pour l’abrogation des lois permettant aux violeurs d’éviter les poursuites pénales en épousant leurs victimes.


En effet, Hussein a affirmé selon une déclaration du bureau du Haut-commissaire que «punir une victime de viol en la mariant avec l’auteur du crime horrible contre son gré – est une loi odieuse qui n’a pas de place dans le monde d’aujourd’hui ». Il a ajouté : « Je salue chaleureusement la position que les législateurs du Liban, de la Tunisie et de la Jordanie ont prise pour éliminer la violence à l’égard des femmes en veillant à ce que les auteurs de telles violences soient tenus responsables ».

Pour Al Hussein, il s’agit d’une «victoire durement remportée» grâce aux « campagnes infatigables au fil des années menées par les défenseurs des droits de l’homme, en particulier les femmes, en Tunisie, au Liban et en Jordanie ».


Le Haut-commissaire des Nations Unis a également appelé à suivre l’exemple des trois pays cités et d’œuvrer à abroger toutes les lois tolérant la violence sexuelle contre les femmes et même les enfants, des lois qui perpétuent dans la région la discrimination constituant une violation flagrante des droits internationaux.
En juillet dernier, le parlement tunisien a adopté une loi générale sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes en éliminant l’impunité dans les cas de viol. Ils ont également reconnu que la violence à l’égard des femmes englobe la violence économique, sexuelle, politique et psychologique. La loi entrera en vigueur à partir de l’année 2018.

Le 1er août 2017, les législateurs jordaniens ont voté l’abolition de la loi permettant à l’agresseur d’échapper à la justice en épousant sa victime, deux semaines plus tard, les libanais ont suivi l’exemple. Ces pas font de la Tunisie suivie du Liban et de la Jordanie des pays pionniers dans la défense des droits des femmes dans toute la région du MENA. Notons enfin que la Tunisie prévoit de soutenir davantage l’égalité entre les sexes et cela dans tous les domaines.


N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire