Orchestre

L’Orchestre de la Radio Ukrainienne au festival d’El Jem

Le public du Festival International de Musique Symphonique d’El Jem est venu nombreux ce samedi, pour assister au concert de l’Orchestre Symphonique de la Radio Ukrainienne : le « Grand Concert The Best of Classica ». Un moment d’Opéra enchanteur en perspective.

En présence de l’ambassadeur d’Ukraine et devant un public d’initiés et de mélomanes, l’orchestre a interprété les plus grands classiques de l’opéra et du symphonique.

L’Orchestre Symphonique de la Radio Ukrainienne, dirigé par le chef d’orchestre Volodymyr Sheiko, a enchanté son public. Composé de deux parties (symphonique et lyrique), le concert a donné le ton de la soirée en démarrant avec l’interprétation de la neuvième symphonie de Dvorak « La Symphonie du Nouveau Monde ». Intervient ensuite la soliste Bogdana Pivnenko (violon) pour deux parties de concertos pour violon. La brillante soliste surnommée la « Paganini Ukrainienne » a enflammé le public avec une interprétation du concerto pour violon de la 3e partie de l’Opus 35 de Tchaïkovsky suivie de « L’Eté » des Quatre-Saisons de Vivaldi.

La partie symphonique du concert se clôt par les « Vêpres Siciliennes » de Verdi dans une interprétation orchestrale brillante et bien dirigée par le Maestro Volodimyr Sheiko.

L’Orchestre Symphonique de la Radio Ukrainienne a commencé sa seconde partie lyrique par un air de « Aïda » de Verdi interprété par la soprano Tatiana Anisimova. Avec sa voix puissante, agile et corsée, Tatiana Anisimova a charmé le public en chantant « Ritorna vincitor! », extrait de l’Opéra de Aida.

De Verdi à Puccini avec le ténor Andrii Romanenko qui a interprété l’air de Cavaradossi « Recondita armonia ». Romanenko, le ténor lyrique, soliste de l’Opéra National Ukrainien, a excellé particulièrement pour son interprétation de l’air « Dein ist mein ganzes Herz », extraite de « Das Land des L?chelns » de Franz Leh?r avec une voix généreuse, puissante, et vibrante.

Le dernier duo et, dernière partie du concert, a réuni les deux grands interprètes Tetiana Anisimova et Andrii Romanenko dans un moment de grâce pour le célèbre final de « Carmen » de Georges Bizet.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer