L’Otan

L’Otan, on y perd foi ?

Selon une étude réalisée par l’IFOP auprès d’un échantillon de 7000 personnes en octobre 2016, 52% des américains, 47% des Français et 46% des Britanniques pensent que l’OTAN ne peut pas les protéger des menaces externes.
Le professeur en relations internationale à l’Université de San Francisco déclare que l’OTAN étant le produit de la guerre froide est appelée à disparaître avec elle.
Sa disparition selon lui entrainerait, à long terme, stabilité et prospérité économique en Europe et inciterait une réconciliation entre l’Allemagne et la Russie.
Revirement américain
Donald Trump qui critiquait fortement l’OTAN avant son investiture à la Maison blanche, soutiendrait aujourd’hui à 100% l’Alliance selon la Première ministre britannique Theresa May qui affirmait cela à la suite de leur rencontre le 27 janvier.
Donald Trump tout comme Angela Merkel ont aussi souligné lors d’une conférence de presse l’importance de l’OTAN « dans le cadre d’une relation transatlantique »
Il y a quelque temps, Trump décrivait l’Otan d’obsolète, lui reprochant de n’avoir pas pu s’adapter à la menace terroriste. Il reprochait aussi à ses membres de ne pas s’acquitter des 2% de PIB fixés en 2014 pour le financement des dépenses militaires, qualifiant cela d’injuste et préférant investir plus pour l’armée américaine dans le cadre d’une stratégie de renforcement militaire américain.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer