Maroc, 1er importateur d’armes

Maroc, 1er importateur d’armes

0
PARTAGER

Selon les experts de l’Institut de la Strategic Defense Intelligence, plateforme qui publie de nombreuses ressources sur l’industrie mondiale de la défense,le Maroc, actuellement deuxième importateur d’armes en Afrique après l’Algérie, ambitionne d’accroître ses investissements dans les 5 prochaines années pour devancer la puissance militaire algérienne et s’imposer comme la première puissance militaire africaine. Des investissements de 18,6 milliards de dollars pour la défense, dont 5,7 milliards de dollars destinés à financer des achats de défense selon la Strategic Defense Intelligence. Le budget de la défense devrait passer de 3,5 milliards de dollars en 2018 à 3,9 milliards de dollars en 2022, soit un taux de croissance de 2,80%.
Le Maroc prévoit de s’approvisionner en avions de combat, hélicoptères, sous-marins, systèmes de radars et navires de guerre. Le pays compte également investir dans des combattants et des sous-marins diesel-électriques, des technologies militaires d’information et de réseau, et des missiles anti-chars.
Malgré une diminution des dépenses liées à la défense entre 2013 et 2017, passant de 3,8 milliards de dollars à 3,4 milliards de dollars (une diminution principalement due à la baisse du taux de change du dirham par rapport au dollar), le pays importe toujours des armes et des équipements de défense tels que des avions de chasse, des navires, des missiles, des chars et des frégates pour renforcer ses forces armées.
Les autres gros importateurs en Afrique subsaharienne sont le Nigéria, le Soudan et l’Éthiopie, tous situés dans des zones de conflit.
Au niveau mondial, c’est l’Inde qui est le plus gros importateur en 2016, devant l’Arabie Saoudite.

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire