Khalil Bendriss

Marouane Ksontini et Khalil Bendriss : deux têtes bien faites made in Tunisie

Le jeune chercheur tunisien, Marouane Ksontini, a annoncé qu’il venait d’obtenir le Prix du meilleur chercheur et professeur conférencier aux Etats-Unis pour l’année 2018. Lors de son passage ce matin au micro d’Expresso sur la radio Express FM, l’universitaire âgé de 33 ans a également affirmé qu’il avait décroché cette année trois autres prix de l’Université américaine de Michigan. Egalement reconnu en Tunisie pour son talent en matière de génie informatique et d’intelligence artificielle (IA), M. Ksontini s’est d’ailleurs vu rendre un hommage officiel par la présidence de la République le 24 juillet 2018, à l’occasion de la célébration de la Journée nationale du savoir, en sa qualité de « meilleur chercheur tunisien à l’étranger ».
Lors de cette interview accordée à Express FM, un autre élève tunisien brillant était présent : il s’agit de Khalil Bendriss, « seul Tunisien à avoir été admis au concours MP de l’Ecole normale supérieure de Paris ». Le jeune homme fait en tout cas partie de la maigre liste des 38 admis au difficile concours de la rue d’Ulm. Après avoir décroché son bac avec une moyenne de 18,34 au lycée Pilote Ariana, Khalil Bendriss est parti poursuivre ses études au prestigieux lycée Louis Le Grand de Paris, où il a été accepté en prépa. Egalement accepté à Polytechnique Paris et à l’Ecole Centrale de Paris, le vingtenaire au parcours déjà éclatant semble hésiter entre l’« X » et la rue d’Ulm. « Je me vois beaucoup faire de la recherche scientifique dans le cadre d’un cursus à la rue d’Ulm, a-t-il expliqué. Mais les débouchés offerts par cette école sont généralement restreints au champ de la recherche franco-française. C’est en optant pour Polytechnique que j’accroîtrai mes chances de pouvoir revenir en Tunisie », a-t-il dit. On l’espère !

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer