Francophonie
TUNIS, 21 jan 2019 (TAP) - Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, s'est entretenu lundi à Paris avec Louise Mushikiwabo.

Le ministre des affaires étrangères s’entretient avec la secrétaire générale de la Francophonie, à Paris

Khemaies Jhinaoui, ministre des affaires étrangères, s’est entretenu lundi à Paris avec Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie.

L’entretien s’est déroulé en présence des ambassadeurs de Tunisie à Paris et auprès de l’UNESCO et du représentant personnel du président de la République auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie ainsi que du Directeur de l’Organisation, du directeur de cabinet et du porte-parole officiel de la Secrétaire générale.

Selon un communiqué émanant du département des affaires étrangères,  les deux parties ont évoqué lors de cette rencontre,  « le caractère spécial des liens de longue date entre la Tunisie et la Francophonie, depuis la création de l’organisation en 1970 et du rôle de pionnier joué par feu le leader Habib Bourguiba dans la création de l’organisation ».

L’avancement des préparatifs de la Tunisie pour l’accueil du Sommet de la francophonie en 2020 a été évoqué par le ministre qui a précisé à cet effet,  qu’un comité national sera prochainement chargé de suivre les préparatifs, en soulignant «le souci de la Tunisie de développer ses relations de coopération avec l’Organisation francophone dans divers domaines, portant notamment sur le rôle des femmes et des jeunes tunisiens», toujours selon la même source.

De son coté, la Secrétaire générale a salué le choix de la Tunisie pour l’organisation de ce sommet qui coïncide, avec le cinquantième anniversaire de l’Organisation, ajoutant qu’elle était « prête à apporter tout le soutien nécessaire au succès de cette échéance historique ».

Louise Mushikiwabo a en outre, salué l’invitation du ministre des Affaires étrangères à effectuer une visite de travail en Tunisie au cours du premier trimestre de 2019, afin d’installer le bureau régional, qui devait s’ouvrir à Tunis, et de consulter les autorités tunisiennes sur la coopération bilatérale et les préparatifs du prochain sommet de la Francophonie.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer