ambassadeur de France
(TAP)- Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, s’est entretenu, lundi, au siège du département, avec l’ambassadeur de France à Tunis, Olivier Poivre d’Arvor.

Le ministre des Affaires étrangères s’entretient avec l’ambassadeur de France à Tunis

Khemaies Jhinaoui ministre des Affaires étrangères, s’est entretenu, lundi, au siège du département, avec l’ambassadeur de France à Tunis, Olivier Poivre d’Arvor, selon un communiqué du département des Affaires étrangères.

La rencontre a porté sur la préparation des échéances bilatérales et multilatérales, dont la visite très prochainement du chef du gouvernement Youssef Chahed en France, et durant laquelle se tiendra la réunion du conseil supérieur de la coopération tuniso-française au niveau des deux chefs de gouvernement.

Selon la même source, les deux parties ont également discuté du sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie qui se tiendra à Tunis en 2020, ainsi que du sommet des deux rives qui sera organisé à Marseille, au mois de juin 2019, lequel réunira les représentants des sociétés civiles des pays 5+5.

La rencontre axée entre autres sur les moyens de consolider les relations de coopération et de partenariat stratégique entre la Tunisie et la France, a été consacrée au suivi des résultats de la visite effectuée par le président français Emmanuel Macron en Tunisie, le 31 janvier et le 1er février 2018.

Dans ce sens, M. Jhinaoui a souligné les liens solides qui caractérisent les relations tuniso-françaises, mettant en avant la prédisposition de la Tunisie à les renforcer dans le cadre bilatéral et celui du partenariat avec l’Union Européenne  » surtout que la France reste le premier partenaire économique de la Tunisie dans la zone européenne « .

De son coté, le diplomate français a réitéré l’engagement de son pays à soutenir les efforts consentis par la Tunisie pour garantir la réussite des prochains rendez-vous et échéances, et à l’accompagner pour relever les défis dans le domaine économique.

Olivier Poivre d’Arvor a mis l’accent également sur le souci de la France d’impulser la coopération bilatérale et l’activation des conventions bilatérales dans tous les domaines.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer