Nizar Makni estime que les Etats-Unis ne laisseront pas la Tunisie seule...

Nizar Makni estime que les Etats-Unis ne laisseront pas la Tunisie seule face au terrorisme

0
PARTAGER

Le journal news.xinhuanet.com a récemment rapporté l’analyse de Nizar Makni, Expert tunisien en politique étrangère en ce qui concerne la dernière visite du Chef du gouvernement Youssef Chahed aux Etats-Unis, et les horizons des relations tuniso-américaines.

En effet, à propos de la réduction de l’aide américaine à la Tunisie, notamment en matière de sécurité, Youssef Chahed a estimé qu’elle est en contradiction avec la politique antiterroriste américaine et la lutte mondiale pour l’éradication de ce fléau.

Pour Makni, « Cette visite intervient à un moment crucial pour la Tunisie, qui connaît une situation économique et sécuritaire complexe ».

En 2016, l’aide américaine représentait 10% du budget militaire. En 2018, l’administration Trump compte réduire les aides différentes destinées à la Tunisie de 61.1%, malgré une augmentation considérable du budget de la Défense américaine.

Pour Makni, Chahed est à la recherche d’ « une certaine continuité du soutien américain à la Tunisie, d’autant plus que les États-Unis restent l’un des principaux garants de la crédibilité économique tunisienne avec les institutions financières internationales et les donateurs d’aide dans le monde ».

Cette réduction impacte donc sur la situation tunisienne à l’échelle internationale, en envoyant un message négatif aux donateurs internationaux, alors que la Tunisie mène une offensive sans précédent contre le terrorisme et la corruption.

Malgré « un changement remarquable » dans le traitement par la Maison Blanche de certains dossiers externes, notamment ceux de la Tunisie, Makni estime que les Etats-Unis n’abandonneront pas pour autant la Tunisie en particulier face au terrorisme.

Selon lui, les USA ont intérêt à soutenir la Tunisie qui est une véritable fenêtre ouverte à l’Europe comme à l’Afrique. « La coopération satisfaisante avec la Tunisie offre aux États-Unis une bonne vision de ce qui se passe dans la Libye voisine et lui permet de surveiller tous les mouvements du côté subsaharien ».

Le continent africain offre de véritables opportunités d’investissement même pour les Etats-Unis et la Tunisie, de par son emplacement stratégique et son système démocratique, pourrait jouer un rôle important de plateforme aux sociétés américaines et internationales. Avec le changement des relations avec les puissances européennes telles que la France et l’Allemagne, qui semblent prendre leurs distances avec l’administration Trump, approfondir les liens avec la Tunisie ne peut que servir la conquête américaine de nouvelles zones stratégiques.

Rappelons enfin que Chahed s’est entretenu lors de sa visite officielle avec le vice-président américain Mike Pence, le secrétaire d’État à la Défense James Mattis et Jared Kushner, beau-fils et conseiller de Trump, qui ont exprimé leur soutien à la Tunisie en louant ses efforts dans la lutte contre le terrorisme.

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire