Nouvelles mesures pour attirer les investisseurs de la Chine: Vers un million...

Nouvelles mesures pour attirer les investisseurs de la Chine: Vers un million de touristes chinois d’ici 2020

0
PARTAGER

Lancé en 2013 par l’initiative du président chinois Xi Jipping, Belt and Road, appelé aussi la Nouvelle route de soie, vise essentiellement à soutenir les partenaires économiques de la Chine afin de développer les intérêts communs tout au long des routes commerciales entre l’Asie, l’Afrique et l’Europe.

Le programme prévoit un accompagnement de pays tels que la Tunisie, en améliorant les réseaux commerciaux, l’infrastructure et l’industrie pour assurer la prospérité et le développement.
Dans ce contexte, l’ancien ambassadeur tunisien en Chine et président du Conseil de coopération Chine-Tunisie, Mohamed Sahbi Basly, a salué dans une interview à Xinhua l’initiative chinoise en expliquant ses perspectives pour la Tunisie.
Basly a qualifié la Chine d’« important partenaire d’investissement» pour la Tunisie qui «a le potentiel de contribuer au développement de l’économie tunisienne». Il a également valorisé « l’approche de soutien » de l’Empire du milieu qui permet à tout pays partenaire de renforcer progressivement ses atouts.

« La Chine est devenue une locomotive économique mondiale dans divers domaines, comme l’espace, l’automobile, la technologie, l’immobilier et l’agroalimentaire… La Tunisie pourrait jouer un rôle dans la relocalisation des industries manufacturières chinoises, car le coût de production en Chine est bien plus elevé qu’en Tunisie ». A-t-il affirmé.
Il a ajouté : « Cela contribuera également à stimuler l’économie de notre pays qui se rétablit progressivement depuis la révolution de 2011 ».

De son côté, la Tunisie est décidée à prendre les mesures nécessaires afin de garantir au mieux le développement des relations stratégiques tuniso-chinoises. Dans ce cadre, Basly a souligné que le gouvernement tunisien a annoncé une nouvelle loi sur l’investissement, qui offrira des avantages potentiels aux investisseurs chinois.
« Récemment, une grande délégation chinoise vient d’achever une visite dans la zone économique de Zarzis dans le sud-est de la Tunisie, en vue d’investir et de favoriser le développement économique de toute la région », a-t-il affirmé.

En 2016, le volume des échanges entre la Chine et les pays de Belt& Road a dépassé le 1,07 billions d’USD. Les investissements directs de la Chine dans ces pays ont quant à eux dépassé les 14,5 milliards de dollars. Les statistiques ont montré que l’investissement et l’acquisition des entreprises chinoises dans les pays de la Nouvelle route de soie dépassaient déjà 33 milliards de dollars au début du mois d’août. Depuis l’établissement des relations tuniso-chinoises il y a 53 ans, les liens économiques n’ont cessé de s’accroitre à un rythme stable entre les deux pays.

Cette année, la volonté de renforcer cette coopération n’a cessé de s’exprimer avec force.En Juillet dernier, le ministre tunisien des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a effectué une visite officielle en Chine lors de laquelle il a renouvelé l’appui de la Tunisie à l’initiative Belt & Road assurant la participation tunisienne aux projets qui s’y inscrivent.
Parmi les secteurs clés à développer, Basly a cité le tourisme, qui est l’un des piliers stratégiques de l’initiative. Pour lui, « Belt and Road encourage le contact humain universel » et les touristes chinois sont particulièrement sensibles à la richesse culturelle et à l’histoire.

« Les éléments mixtes de l’histoire nord-africaine, de la culture arabe et de la scène méditerranéenne sont harmonieusement combinés dans notre pays. Cela fait de la Tunisie une destination attrayante pour les touristes chinois ».
Par ailleurs, dans le but de répondre à la demande touristique chinoise, la Tunisie prévoit la préparation d’une infrastructure adéquate pour faciliter l’accès aux sites archéologiques et au riche patrimoine culturel. Selon Basly, d’ici 2020, le nombre de touristes chinois dans le monde atteindrait 300 millions. « Si la Tunisie parvient à attirer un million de touristes chinois d’ici là, le marché touristique tunisien connaîtra un nouvel essor ».

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire