OIM

OIM : plus de 100 000 migrants arrivés en Europe par la Méditerranée en 2018

La barre des 100 000 arrivées de migrants en Europe par la voie méditerranéenne a été franchie pour la cinquième année consécutive, selon les derniers chiffres de l’Organisation internationale des Nations unies pour les migrations (OIM). La moitié d’entre elles a eu lieu par l’Espagne, a précisé mardi l’organisation.

Les années précédentes, ce seuil avait été franchi beaucoup plus tôt dans l’année. En 2017, il avait été atteint en juillet et le nombre était supérieur à 150 000 à cette période, mais inférieur de plus de la moitié à celui de 2016. Au total, 100 630 personnes sont arrivées cette année en Europe de début janvier à dimanche dernier par la Méditerranée. En Espagne, elles ont été multipliées par trois en un an, alors qu’elles se sont un peu étendues en Grèce mais ont été divisées par cinq en Italie.

Le nombre de décès est aussi en recul. Il s’établissait à 2960 l’année dernière à cette période contre 1989 cette année. Dans le monde, plus de 3100 migrants sont décédés depuis début janvier.

Flavio Di Giacomo, de l’OIM en Italie, a annoncé lundi que les autorités italiennes avaient publié des données sur la nationalité des migrants qui franchissent les cotes européennes par mer à partir de l’Afrique du Nord. Le pays d’où partent le plus grand nombre de migrants en direction de l’Italie reste la Tunisie, avec près de 5000 arrivants. Parmi les principaux arrivants en provenance de Libye, beaucoup sont originaires de la Corne de l’Afrique – des Erythréens et des Soudanais – et d’Afrique de l’Ouest, mais le nombre de ces arrivées est considérablement inférieur à celui affiché les années précédentes.

Selon l’OIM en Libye, le nombre total de migrants vulnérables sauvés ou interceptés en mer par les garde-côtes libyens à la fin du mois d’octobre s’élevait à 14 377, un nombre légèrement supérieur à celui des individus qui ont accepté un retour volontaire humanitaire en Libye depuis le début d’année (14 349).

Ana Dodevska de l’OIM espagnole a pour sa part rapporté lundi que le total des arrivées par voie maritime en 2018 a atteint 49 013. Ces hommes, femmes et enfants ont été secourus dans les eaux de la Méditerranée occidentale jusqu’au 4 novembre.

Christine Nikolaidou, de l’OIM en Grèce, a elle fait savoir lundi que le nombre total d’arrivées par mer en Grèce a atteint 27 715 cette année.

3123 personnes mortes ou disparues dans le monde

Le projet relatif aux migrants disparus (MMP) de l’OIM estime qu’au moins 1989 personnes sont mortes ou ont disparu sur les routes migratoires à travers la Méditerranée jusqu’à présent en 2018, contre 2960 à la même période en 2017 et 3780 en 2016. Dans le monde, le MMP de l’OIM estime qu’au moins 3123 personnes sont mortes ou ont disparu sur les routes migratoires à travers le monde en 2018. C’est la cinquième année consécutive où plus de 3000 décès sont enregistrés.

En Méditerranée, les restes de deux hommes ont été retrouvés sur les plages du Maroc et de l’Espagne. Le 29 octobre, le corps d’un Tunisien a été retrouvé sur une plage près de Nador, au Maroc. L’OIM explique qu’il aurait probablement tenté d’atteindre Melilla (territoire espagnol) depuis le Maroc par voie maritime.

Les données du projet MMP sont compilées par le personnel de l’OIM, mais proviennent de sources diverses, dont certaines non officielles.

N.B.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer