Sommet de Singapour

Opinion : Sommet de Singapour Le début d’un processus prometteur?

Par Mustapha KHAMMARI

Je veux bien croire que l’enthousiasme du Président Trump vis à vis de son homologue nord coréen émane d’une conviction et de dispositions sincères pour un règlement pacifique du problème coréen.
L’ attitude du chef de la maison blanche ainsi que les bons rapports qu ‘il dit avoir crée avec Kim Jong UN au cours de leur sommet à Singapour sont en tous cas la meilleure nouvelle que la péninsule coréenne connait depuis la fin de la guerre de 1950-53.
C’est que les attentes sont énormes au sud comme au nord de la Corée dont les peuples ont soif de paix ,attendent de vivre la fin des hostilités et la réunification de leurs milliers de familles séparées.
Ainsi , non obstant les intentions annoncées relatives à la dénucléarisation , à la signature d’un traité de paix , aux assurances demandées par Pyongyang de ne pas connaitre -une fois son arsenal nucléaire et balistique démantelé -le sort qui fut réservé au Guide de la Révolution libyenne après que son pays eut été débarrassé de ses débuts de capacités de fabrication d’armes de destruction massives…
Par delà toutes les promesses américaines , ce que les coréens revendiquent est leur droit à la paix et la quiétude loin des rivalités stratégiques planétaires et régionales.
Ils espèrent que le sommet américano -nord coréen pourra tenir ses promesses et épargner à leur patrie les conséquences de calculs de velléités de domination réveillées de l’ère de la guerre froide..
Le sommet de l’hôtel Capellea sur l’île de Santosa à Singapour crée une dynamique positive, diminue les méfiances , suscite des espérances tant de fois déçues pendant soixante dix ans de drames et de relents de guerre fratricide.
Tous les hommes épris de justice et de paix ne peuvent qu ‘en féliciter les deux dirigeants Trump et Kim Jong UN, les deux peuples, ainsi que le président sud coréen Moon Jae IN dont les navettes entre Washington /seoul panmanjum/ et les efforts de rapprochement des points de vues ont évité l’annulation du sommet de Singapour, en espérant voir les promesses qui en ont émané connaitre vite un début de concrétisation.
En suivant les papèteries des tentatives de règlement de la crise coréenne et le rôle positif apparent joué par le Président Trump, on ne peut éviter de signaler les contradictions de sa politique de deux poids deux mesures alors qu’il n’a jamais évoqué les risques que l’arsenal nucléaire israélien fait courir à la paix mondiale et qu’il décide -en opposition à la légalité onusienne, de transférer l’ambassade US à El Qods tout en ignorant les massacres de populations civiles palestiniennes perpétrés par l’armée israélienne.
C’est à partir de là que naissent les doutes sur les initiatives chaotiques du chef de la dite première démocratie dans le monde!
M.K.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer