Le pèlerinage de La Mecque, deuxième source de revenus de l’Arabie Saoudite...

Le pèlerinage de La Mecque, deuxième source de revenus de l’Arabie Saoudite en chiffres

0
PARTAGER

Cette année, le pèlerinage de La Mecque a débuté le 30 août en Arabie saoudite. Plus de 2 millions de pèlerins, saoudiens et étrangers, se sont rassemblés pour effectuer les rituels du cinquième pilier de l’Islam.
D’après Le Monde, qui s’est appuyé sur des données officielles fournies par la Direction Générale des Passeports (CDSI), la Chambre du commerce et de l’Industrie de La Mecque et le Directeur des Relations Publiques à la Défense Civile Abdallah al-Aarthi en plus d’études effectuées par Juan Eduardo Campo de l’Université de Californie, plusieurs chiffres clés à propos du pèlerinage ont été dévoilés.

Cette année, à la veille du Hadj, 1.313 million de pèlerins étrangers étaient déjà sur place. Les pèlerins étrangers représentent deux tiers de la totalité des pèlerins, et ils sont inscrits au Hadj à l’avance selon le quota établi chaque année par l’Arabie Saoudite qui encadre l’opération pour chaque pays en fonction du nombre de la population musulmane qui y réside. En raison de travaux d’aménagement et d’extension de la grande Mosquée, « nécessaires pour faire face au flux croissant des pèlerins », les quotas ont subi « une coupe drastique » pour chaque pays étranger, de 20% environ et allant jusqu’à 50% pour les saoudiens. Ces travaux ont également eu pour objectif de relever les défis sécuritaires et sanitaires liés à un tel rassemblement de foule.

En 2015, le Hadj a connu la pire bousculade de son histoire qui a conduit à la mort de 2297 pèlerins de diverses nationalités selon des rapports publiés par les différents pays concernés. L’Arabie Saoudite, quant à elle ,a estimé les pertes à seulement un peu plus de 700. Des bousculades similaires ont eu lieu en 1990 (qui ont conduit à la mort de 1426 personnes) et en 2006 (ayant causé la mort de 364 personnes).

Cette année, la sécurité a été davantage renforcée. 17 000 agents de protection civile et 100 000 agents de sécurité ont été mobilisés pour assurer les différentes étapes du Hadj.Par ailleurs, 17 000 caméras de surveillance ont été installées tout au long du parcours.
Pour revenir à la question de l’expansion de la Grande Mosquée, qui est sans conteste la plus grande du monde avec la capacité d’accueillir 2.2 millions de pèlerins, notons que plus de 100 milliards de dollars ont été dépensés dans les travaux depuis les années 1950.

Par ailleurs, ces investissements ne sont pas vains puisque le tourisme religieux en Arabie Saoudite est la deuxième source de revenus du pays après le pétrole. En moyenne, chaque pèlerin étranger a dépensé environs 4 200 euros cette année pour effectuer le rite musulman. Un pèlerin saoudien quant à lui dépense environ 1 200 d’euro. En 2015, le pèlerinage a rapporté près de 5.75 milliards d’euros à l’Etat saoudien. La Omra, qui peut avoir lieu à n’importe quel moment de l’année, génère également des revenus considérables.
Notons enfin que les rituels accomplis durant le Hadj nécessitent en général 18 millions de litres d’eau de la source Zamzam, dite aussi la source miraculeuse, 600 moutons sacrifiés pour la fête de l’Aïd Al Kibir, et 100 millions de cailloux jetés sur les trois stèles symboliques durant le rituel de Lapidation de Satan.

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire