Petrofac, la société d’énergie britannique, reprend officiellement sa production de gaz en...

Petrofac, la société d’énergie britannique, reprend officiellement sa production de gaz en Tunisie

0
PARTAGER

La société d’énergie britannique Petrofac a repris sa production de gaz en Tunisie après un arrêt qui a duré plusieurs mois, a annoncé la compagnie et le syndicat.

« Le gaz naturel a été acheminé par pipeline à Sfax » du champ de Chergui exploité par Petrofac, a déclaré à l’AFP Abdelhadi Ben Jemaa, secrétaire général du syndicat de l’UGTT de Sfax. Pour sa part, Petrofac a confirmé que le travail avait repris au champ de gaz de Chergui sur l’île de Kerkennah. « Oui, nous avons récemment repris », a indiqué à l’AFP le porte-parole de la firme d’énergie basée à Londres.
En septembre, le gouvernement tunisien a déclaré que Petrofac quittait le pays en raison d’un conflit lié au travail qui avait paralysé ses opérations depuis le début de 2016.

Quelques jours plus tard, le gouvernement a annoncé qu’un accord avait été convenu, mais à la fin de 2016, la société a confirmé son « arrêt technique » suite à d’autres manifestations appelant à des postes permanents au sein de la société.
Les manifestants, qui exigeaient également le financement de projets de développement au profit de leur région, bloquaient massivement les routes utilisées par les camions de l’entreprise.

Les troubles ont débuté en 2016 après la fin d’un programme financé en grande partie par Petrofac et créé à la suite de la révolution tunisienne de 2011 pour permettre aux diplômés en chômage de travailler, souvent sans contrats ni avantages permanents.
Petrofac a souligné qu’il ne pouvait plus financer le programme et a demandé à l’Etat tunisien de prendre le relais. De son côté, Ben Jemma a expliqué que Petrofac a pu reprendre ses opérations après que des travaux ont été entrepris pour développer le petit port de Sidi Fraj à Kerkennah.

Ceci, a-t-il dit, permettrait aux camions d’éviter le port de Sidi Youssef souvent bloqué par les manifestants. « Il est trop tôt pour dire si cette nouvelle solution fonctionnera … mais c’est positif », a-t-il ajouté.

Petrofac détient 45% dans l’usine de Chergui, la compagnie pétrolière nationale tunisienne détient le reste.
La reprise du travail est importante pour la Tunisie, en lutte contre le chômage élevé.

News24 indique que cette reprise intervient simultanément avec la récente déclaration du président Beji Caid Essebsi concernant les indicateurs économiques pour le premier trimestre de 2017 considérés comme «relativement positifs».

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire