Philippines

Philippines : le Bureau de l’immigration expulse un commandant présumé de l’EI

Le Bureau de l’immigration de Manille (Philippines) a expulsé un commandant présumé de l’Etat islamique en Irak et en Syrie, huit mois après son arrestation par les autorités militaires et de police à Manille, rapporte aujourd’hui le journal Manila Bulletin.

« Le commissaire à la Biologie, Jaime Morente, a déclaré que l’Egyptien Fehmi Lassoued, âgé de 33 ans, avait été emmené du pays par avion le 6 octobre vers la capitale égyptienne, au Caire, où il a ensuite été placé sous la garde des autorités égyptiennes », explique le journal local. M. Morente a expliqué que Lassoued avait été expulsé pour violation de la loi philippine sur l’immigration. Lassoued et sa petite amie philippine ont été arrêtés en février après que la police a retrouvé chez eux une arme à feu, plusieurs explosifs, un drapeau de l’Etat islamique et des cartes illustrant les probables plans opérationnels du groupe jihadiste.

Utilisation d’un passeport tunisien falsifié

Les renseignements de la police ont aussi montré que Lassoued était un recruteur pour l’EI et un ancien négociateur au service de ce groupe jihadiste en Syrie et en Turquie. Manila Bulletin explique également que l’homme était commandant de l’EI à la frontière entre la Syrie et la Turquie. Cependant, les procureurs du gouvernement ont rejeté la plainte en mars en raison d’une insuffisance de preuves.

« Malgré le rejet de la plainte pénale, nous avons vu que Lassoued avait enfreint de manière définitive les lois philippines sur l’immigration, ce qui nous a incités à entreprendre des démarches afin qu’il puisse être soumis à une procédure d’expulsion », a déclaré Morente. Il a ajouté que l’Egyptien avait été reconnu coupable de fausses déclarations et d’avoir fourni de fausses informations dans sa demande de visa de travail, en utilisant notamment un passeport tunisien falsifié.

Un responsable du groupe anti-terroriste du Bureau de l’immigration philippin a déclaré que l’identité de l’employeur déclaré de Lassoued dans sa demande de visa de travail avait été déclarée fictive et que son passeport tunisien avait été frauduleusement modifié. Il a également découvert que l’Egyptien utilisait plusieurs pseudonymes, dont « Haytam Abdulhamid Yusof », « Haitam Abdel Hamid Ahmed Youssef » et « Youssef Haitham Abdelhamid ».

N.B., avec Manila Bulletin

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer