Pour l’inscription de la « harissa” tunisienne au patrimoine immatériel à l’UNESCO”

Pour l’inscription de la « harissa” tunisienne au patrimoine immatériel à l’UNESCO”

0
PARTAGER

Lamia Chekir Thabet, responsable du projet “Food quality Label Tunisia ” à l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI), avait annoncé lundi 17 octobre 2016 que des démarches étaient en cours afin d’inscrire la purée de piments rouges typiquement tunisienne, « la harissa », au patrimoine immatériel à l’UNESCO. Lamia Chekir Thabet s’est exprimée lors d’une conférence de présentation du Label qualité “Harissa tunisienne”, “Tunisian Harissa”, au Salon International de l’Agroalimentaire (SIAL), qui s’est tenu du 16 au 20 octobre à Paris. Elle a annoncé que cinq entreprises tunisiennes assurant la production du tiers de “la harissa” ont bénéficié du soutien du ministère de l’Industrie et du Commerce et du Groupement des industries de conserves alimentaires (GICA) pour avoir ce label. Le Centre de Promotion des Exportations (CEPEX) a aménagé au SIAL-Paris, un stand d’une superficie de 700 m2. 46 entreprises tunisiennes de l’agroalimentaire y exposent leurs produits. Le salon accueille plus de 156000 professionnels dans différents domaines de l’industrie alimentaire. 7000 entreprises de 100 pays y exposent plus de 400 000 produits. La représentante de l’ONUDI a précisé que ce produit typique des traditions culinaires tunisiennes est tout de même confronté à une concurrence à l’échelle internationale. Elle a par ailleurs ajouté que d’autres produits phares de l’agroalimentaire tunisien tels l’huile d’olive, les dattes ainsi que les sardines en conserve seront labellisés.

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire