pourparlers de paix

Les pourparlers de paix au Yémen ajournés par les Nations Unies

Farhan Haq, porte-parole adjoint du secrétaire général de l’ONU, a déclaré lors d’une conférence de presse que l’Organisation des Nations Unies a reporté, jeudi, les pourparlers de paix sur le Yémen, initialement prévus fin novembre, formulant son espoir de les tenir avant la fin de l’année.

« L’émissaire de l’ONU au Yémen, Martin Griffiths, a abandonné sont projet de pourparlers de paix avant la fin du mois en cours » a ajouté le porte-parole onusien en précisant que Griffiths espère réunir les parties belligérantes, en l’occurrence le gouvernement yéménite et les Houthis, autour de la table des négociations, avant la fin de cette année.

Concernant le report des négociations de paix, M. Haq a souligné : « Ce que nous essayons de faire est d’annihiler tout obstacle, en vue d’obtenir un round de négociation réussi dans les plus brefs délais ».

Le 25 octobre dernier, Griffiths avait annoncé aux médias, qu’il envisageait d’organiser une nouvelle session de négociations entre les parties yéménites, fin novembre.

L’émissaire de l’ONU avait exhorté les parties concernées à saisir l’occasion afin de parvenir à un accord sur les mesures à prendre pour rétablir la confiance.

Le Yémen est frappé depuis 4 ans par une guerre entre les forces gouvernementales soutenues par l’Alliance arabe commandée par l’Arabie saoudite et les Houthis qui contrôlent plusieurs provinces, dont Sanaa, depuis 2014.

La guerre fait rage depuis quatre ans au Yémen, entre les forces gouvernementales soutenues par l’Alliance arabe commandée par l’Arabie saoudite et les Houthis, qui contrôlent plusieurs provinces, dont Sanaa, depuis 2014. Cette situation a provoqué des conditions sanitaires et sociales désastreuses, faisant des milliers de morts, dont une grande majorité des enfants.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer