Birmingham
Prince Harry/Photo: Profimedia

Le prince Harry érige un mémorial à Birmingham, pour les 31 victimes britanniques des attentats terroristes de Tunisie

«Le duc de Sussex érigera un mémorial pour les 31 victimes britanniques des deux attaques terroristes en Tunisie», a annoncé le palais de Kensington dans un communiqué officiel.

Le mémorial commémorera les 30 victimes britanniques de l’attaque de la station balnéaire de Sousse en 2015, ainsi qu’un ressortissant britannique décédé lors d’un attentat au musée du Bardo, à Tunis plus tôt dans la même année, a ajouté la même source.

Baptisée «Infinite Wave», cette sculpture commémorative surplombera le lac du parc Cannon Hill de Birmingham et comprendra 31 cours d’eau, chacun représentant la perte d’une vie britannique.

Un certain nombre de victimes avaient des liens avec les Midlands, notamment Denis Thwaites, ancien footballeur de la ville de Birmingham, âgé de 70 ans, et sa femme Elaine, 69 ans.

Le duc assistera en personne à une cérémonie d’ouverture officielle du mémorial, prévue le 4 mars et assistera à une réception où il rencontrera certaines  familles des personnes touchées. En 2016, le Prince Harry avait donné une lecture lors d’un service pour les victimes à l’abbaye de Westminster, à Londres.

« La sculpture, conçue par George King Architects, basé à Londres et à Gloucester, a été choisie parmi 19 autres œuvres par un comité indépendant » a annoncé le Foreign and Commonwealth Office.

Les proches des victimes ont été consultés sur sa conception et son emplacement.

Dans le cadre de sa visite à Birmingham, le duc se rendra également à la Scar Free Foundation pour la recherche sur les blessures causées par des conflits, à l’hôpital Queen Elizabeth.

Ce centre vise à minimiser les conséquences psychologiques et physiques de la cicatrisation des membres des forces armées et des civils blessés lors d’attaques terroristes. La Royal Foundation qui a financé cet établissement de soins, vise à fournir au personnel blessé une communauté soudée et solidaire et à contribuer à l’avancement des traitements thérapeutiques.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer