OPEP
Le nouveau ministre qatari de l'Energie, Saad Al-Kaabi, lors d'une conférence de presse sur le retrait du Qatar de l'Oorganisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), le 3 décembre 2018 / Photo : Anne LEVASSEUR. AFP

Le Qatar ne fera plus partie de l’OPEP en 2019

«L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ne comptera plus sur le Qatar à partir de janvier 2019».  C’est ce que vient d’annoncer l’Emirat, par le biais de son ministre de l’Énergie de l’émirat gazier, Saad al-Kaabi qui annoncé lundi au cours d’une conférence de presse, son « retrait de l’Organisation des pays exportateurs de l’or noir, pour privilégier son industrie gazière» rapporte une dépêche de Reuters.

«Premier exportateur mondial de gaz naturel liquéfié, l’Emirat est l’un des plus petits producteurs de l’OPEP et son influence y est limitée» selon le ministre qui a en outre évoqué une décision “difficile” après 57 ans de présence au sein de l’OPEP.

En effet, le Qatar est membre du cartel pétrolier depuis 1961. Le pays aurait adopté cette décision suite à une réflexion sur les moyens de renforcer son profil international et de préparer sa stratégie de long terme, largement axée sur l’industrie gazière.

En marge de cette décision historique, le Qatar assistera à une réunion ministérielle les 6 et 7 décembre prochains au cours de laquelle l’OPEP et ses alliés -la Russie en première position-, définiront leur stratégie pour les six prochains mois. M. Al-Kaabi a toutefois précisé que Doha continuera de respecter ses engagements comme les autres pays non affiliés à l’organisation.

Ce dernier a par ailleurs souligné que ce retrait n’était en aucune manière lié à l’embargo politique et économique imposé au Qatar par l’Arabie saoudite depuis juin 2017, chef de file de l’OPEP, et trois autres pays du Golfe.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer