Jacques Chirac
Jacques Chirac président et son ministre de l'Intérieur Jean-Louis Debré, en mai 1995. REUTERS/Philippe Wojazer

Quand Jacques Chirac complimentait la bière tunisienne

Le magazine français Paris Match rapporte que Jean-Louis Debré, homme politique français, ministre de l’Intérieur de 1995 à 1997 sous Jacques Chirac, a consacré un documentaire à l’ancien président de la République, qui est aussi son ami. Il y relate leur rencontre, la conquête du pouvoir et la période post-Elysée, mais tout en narrant aussi une série d’anecdotes et des moments de complicité. Parmi elles, une particulièrement cocasse qui concerne un moment passé en Tunisie, où Jacques Chirac, attablé avec des hauts responsables tunisiens, ne cache pas son goût pour la… bière tunisienne !

Alors président de la République, Jacques Chirac est en voyage officiel en Tunisie, chez l’ex-président Ben Ali. Paris Match ne précise pas l’année où cette anecdote se déroule, mais celle-ci est particulièrement cocasse. « Lors d’un déjeuner officiel, le chef de l’Etat français, qui a devant lui un ‘verre avec du liquide blanc’, prend le menu et écrit à son fidèle ami : ‘Ne bois pas ça, ça fout mal au ventre !’. Et il lui demande aussitôt de lui trouver une bière », raconte le magazine. « A la table du président de la République tunisienne, on ne boit pas de bière », ajoute Jean-Louis Debré à Paris Match. « Je me penche vers mon homologue tunisien. Je lui dis : ‘J’ai un président, si il n’a pas sa bière, demain je ne suis plus ministre.’ Il appelle un maître d’hôtel qui arrive au bout de quelques minutes avec un verre entouré d’un linge blanc. Je griffonne sur un papier à Chirac : ‘Ne dites rien.’ C’était sans compter sur Jacques Chirac qui prend le verre, le finit et dit tout haut : ‘Elle est excellente cette bière !’. Le président de la République tunisienne et ses ministres ‘tirent une gueule’, se souvient Debré. Mais ‘moi, ça me fait marrer’. »

La petite pique à Valéry Giscard d’Estaing

Jean-Louis Debré, ancien président du Conseil constitutionnel, raconte aussi une des séances tenues au sein de cette institution qu’il a dirigée de 2007 à 2016. Chirac est assis d’un côté, son ennemi Giscard d’Estaing de l’autre. Un texte sur la lutte contre l’immigration clandestine est discuté. « Tout d’un coup mon voisin de droite dit : ‘J’ai été président de la République, le problème de la lutte contre l’immigration se posait déjà à cette époque. Mais mon Premier ministre n’était pas très bon sur ces questions’ », se souvient M. Debré. Celui-ci regarde alors à sa gauche : « Mon Chirac ne bouge pas. Je me dis ‘Sauvé ! Il n’a rien entendu’ ». Mais quelques minutes plus tard, Jacques Chirac demande à s’exprimer et réplique : « Moi aussi j’ai été président de la République, mais moi j’ai été réélu. »

A propos de l’anecdote de la bière, le magazine français ne précise pas s’il s’agit de l’illustre Celtia, mais il y a fort à parier que ce soit le cas. Réponse le 18 mars à 20h30, sur la chaîne française LCP où sera diffusé ce documentaire intitulé « Mon Chirac » et réalisé par Fabrice Pierrot !

N.B.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer