Photo illustrative / virtualmosque.com

Qui était Jack Ward, le pirate anglais opérant à partir de Tunis ?

On sait que le personnage du capitaine Jack Sparrow de la série de blockbusters « Pirates des Caraïbes » a été inspiré de Jack Ward et de ses aventures de pirate. Mais qui était-il ? Jack Ward, aussi connu sous le nom de Jack Ward, né entre 1553 et 1555 en Angleterre et mort en 1622 à Tunis, est lui-même un pirate barbaresque anglais opérant à partir de Tunis sous le nom de Yusuf Reis suite à sa conversion à l’Islam. Si on ne sait que très peu de choses à propos de sa jeunesse, les informations qui sont parvenues aux historiens à son propos proviennent de pamphlets qui auraient été notamment écrits par certains de ses compagnons pirates.

C’est en 1588 qu’il se serait mis à exercer comme corsaire pour son propre compte, pillant les navires espagnols avec une licence qui lui avait été délivrée au nom de la reine Elisabeth Ire d’Angleterre, selon l’historien Peter Earle. Quand Jacques Ier devint roi d’Angleterre en 1603, il mit fin à la guerre avec l’Espagne, tarissant les revenus des corsaires. Mais beaucoup d’entre eux continuèrent leurs pillages, qui constituaient pour eux un important revenu.

Accord avec Othman Dey

En 1603, Jack Ward fut enrôlé de force au sein d’un navire de la Royal Navy, navire qu’il déserta quelques jours plus tard avec des compagnons de route qui se sont emparés d’une barque. Ces derniers le nommèrent ensuite capitaine. Ward et ses marins voguent ensuite vers la Méditerranée où ils ont pu acquérir un navire de guerre armé de 32 canons (qu’ils renommèrent The Gift) pour s’en servir comme instrument d’attaque de navires marchands.

En 1605, alors qu’ils transitaient par le Maroc, plusieurs marins Anglais ou Néerlandais rejoignent la bande de Jack Ward. L’année d’après, Jack Ward conclut un accord avec Othman Dey, le dey de Tunis. Celui-ci lui a donné la permission d’utiliser cette ville comme base de ses opérations navales en échange d’un cinquième de ses prises. A partir de cette base, Jack Ward put s’emparer de plusieurs navires marchands de grande valeur.

Pendant l’hiver 1606-1607, le Reniera e Soderina, qui faisait partie des navires dont le pirate s’était emparé, subit une avarie. Jack Ward et plusieurs des membres de son équipage désertèrent ainsi ce vaisseau, qui finit par couler en Grèce avec les 250 Tunisiens et les 150 Anglais qui constituaient son équipage. Un scandale pour les Tunisois qui ont appris cette nouvelle en juin 1607. Othman Dey, en raison de ses bonnes affaires avec Jack Ward, lui conserva néanmoins sa protection.

Conversion à l’Islam

En 1609, Jack Ward se serait converti à l’Islam, et prit le nom de Yusuf Reis. Dans son pays natal, les pamphlétaires se déchaînèrent contre le corsaire, d’où les informations que l’on a sur lui. Mais malgré cela, Jack Ward continua à mener des opérations navales en Méditerranée, conduisant parfois une flotte de corsaires. Il se retira à Tunis pour profiter de ses importantes prises. Probablement atteint de la peste, il y mourut en 1622.

N.B.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer