Un rapport de l’Institut Montaigne dévoile les horizons de la politique étrangère...

Un rapport de l’Institut Montaigne dévoile les horizons de la politique étrangère française dans les pays du Maghreb

0
PARTAGER

De forts liens historiques, économiques et culturels lient la Tunisie, le Maroc et l’Algérie à la France. Ces liens de longue date n’ont cessé de se développer et leur importance se manifeste via la place privilégiée qu’ils occupent dans la politique étrangère française.
Northafricapost.com a mis l’accent sur un rapport de 200 pages publié récemment par l’Institut Montaigne, basé à Paris. Le rapport exhaustif a souligné la force des relations France-Maghreb dans trois domaines clés qui sont : la sécurité et la lutte contre le terrorisme, le développement économique et l’influence culturelle.

Intitulé «Nouveau monde arabe, une nouvelle politique arabe pour la France», le rapport soutient que le Maghreb demeure la région arabe la plus importante dans la politique étrangère française et cela pour plusieurs raisons. A titre d’exemple, les maghrébins représentent 80% de l’ensemble des Français d’origines arabes, 85% des francophones du monde arabe et 80% des immigrants en France.
Au total, on compte 6 millions de ressortissants français provenant du Maghreb. Toutefois, on déplore que 100% des personnes impliquées dans des attaques terroristes perpétrées sur le sol français sont de même originaires du nord de l’Afrique.

Cela fait de la coopération antiterroriste un domaine clé susceptible de renforcer les liens franco-maghrébins. En effet, les quatre pays sont concernés par le fléau qui menace la sécurité, l’économie et la paix dans la région. Cela invite davantage la France à collaborer avec les pays nord-africains et améliorer la coordination entre les services sécuritaires et les services de renseignements des deux parties pour contrer l’extrémisme et lutter contre la radicalisation.

Le rapport a mentionné la migration comme un problème qui nécessite une coopération étroite entre les Etats du Maghreb et la France. La croissance démographique combinée à l’instabilité politique et économique pousse des milliers à chercher de meilleures opportunités en empruntant la voie périlleuse de la migration illégale. Selon le rapport, l’immigration devrait être abordée comme un défi commun nécessitant une coopération des pays du nord et du sud de la Méditerranée.

Sur le plan économique, le rapport a estimé que la France devrait suivre la stratégie de l’Allemagne en Europe centrale et orientale. « La France devrait développer une stratégie économique ambitieuse et intégrée vers les trois pays du Maghreb ». À cet égard, le document préconise la mise en place d’un accord de libre-échange entre l’UE et le Maghreb doublé d’une amélioration des cadres juridiques, administratifs et financiers dans les pays du Maghreb.

Enfin, l’influence culturelle figure parmi les paramètres importants évoqués dans le rapport. Ce dernier indique que la France devrait davantage miser sur la promotion de la langue et de la culture françaises tout en améliorant ses connaissances sur le Maghreb et sa propre culture afin de développer « une puissance douce » en mesure de contrer l’idéologie intégriste et de permettre une meilleure intégration de tous les citoyens.

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire