Rapport des Nations unies – Tunisie : 38,9 MD spoliés depuis 1960

Rapport des Nations unies – Tunisie : 38,9 MD spoliés depuis 1960

0
PARTAGER

Juan Pablo Bohoslavsky, expert indépendant des Nations unies sur la dette extérieure, a déclaré que des recherches académiques ont estimé que le montant global de l’argent spolié à la Tunisie de 1960 à 2010 était de 38.9 milliards de dollars, dont 33.9 milliards de dollars sous Ben Ali.

Au passage, il a regretté qu’en dépit du gel des comptes de la famille de Ben Ali dans plusieurs pays, les montants qui ont été récupérés soient dérisoires. Juan Pablo Bohoslavsky a invité les États à une meilleure coopération avec la Tunisie conformément à la convention des Nations unies pour la lutte contre la corruption.
L’expert a développé l’idée selon laquelle il fallait d’abord évaluerles répercussions d’éventuelles réformes économiquessur les droits socio-économiques des Tunisiens avant de les envisager. La lutte contre la corruption doit rester une priorité absolue pour la Tunisie.
Revenant sur la dette extérieure, Juan Pablo Bohoslavsky a considéré qu’un meilleur contrôle des opérations de prêts et d’emprunts, la transparence et la participation publique sont cruciaux pour s’assurer que les ressources publiques soient affectées aux projets fondamentaux comme tout ce qui va dans l’application des droits de l’Homme et des objectifs du développement durable. «La dette publique ne doit pas créer des vulnérabilités économiques, sociales ou politiques, mais contribuer à une croissance sociale et un développement inclusif», a-t-il précisé.
Revenant sur l’investissement, l’expert a rappelé que les conditions préalables à une croissance inclusive étaient tout d’abord le respect des droits de l’Homme, la justice sociale et la redevabilité, conditions nécessaires à l’investissement national et étranger productif. L’expert a enfin appelé à mieux contrôler les indicateurs de l’endettement extérieur étant donné qu’ils ont atteint un niveau alarmant.

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire