président soudanais
Photo/Mohamed Abuamrain

Recherché pour génocide, le président soudanais absent du Sommet arabe de Tunis

L’organisation Human Rights Watch avait fustigé, le mardi 26 mars, l’éventuelle présence du président soudanais Omar El-Béchir considérant qu’il était un fugitif de la justice internationale et que la Tunisie devrait soit lui interdire d’entrer sur son territoire, soit l’arrêter à son arrivée.

En réponse à une question sur l’appel de l’organisation Human Rights Watch à interpeller et à interdire l’entrée, en Tunisie, du président soudanais Omar El-Béchir, le porte-parole du sommet, Mahmoud Khemiri, avait répondu lors d’un point de presse tenu mercredi, que «la Tunisie ne savait pas encore si le président soudanais sera présent en personne, au sommet, ou s’il enverra son représentant, ajoutant que la participation des dirigeants arabes et des chefs de délégation serait confirmée, au fur et à mesure».

Une réponse qui ne s’est pas fait attendre, puisque l’agence de presse officielle soudanaise a déclaré dans un communiqué récent, que le président soudanais Omar El-Béchir ne participera pas au Sommet de la ligue arabe qui se tiendra dimanche prochain à Tunis.

« Celui-ci sera représenté par Ahmed Ben Ouf, premier-vice-président et ministre de la Défense ainsi que le ministre des Affaires étrangères Deridi Mohamed Ahmed, qui participera également aux travaux du conseil des ministres de la ligue vendredi 29 mars 2019 » a souligné la même source.

HRW a rappelé que le président soudanais était toujours recherché en vertu de deux mandats d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité présumés commis dans la région du Darfour au Soudan.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer