Réduction drastique de l’immigration légale et suppression du système de la loterie...

Réduction drastique de l’immigration légale et suppression du système de la loterie des visas parmi les propositions de loi soutenues par Donald Trump

0
PARTAGER

Récemment, le président américain Donald Trump a déclaré son soutien à la proposition de loi RAISE, proposée par les deux sénateurs républicains Tom Cotton, élu de l’Arkansas, et David Perdue, élu de Géorgie.

RAISE Act (« Reforming American Immigration for a Strong Economy », qui se traduit littéralement par « Réformer l’immigration aux Etats-Unis pour une économie puissante », vise plusieurs points de l’immigration légale. Il y a d’abord le projet de mettre fin à la loterie de visa appelé Diversity Visa, qui sélectionne annuellement 55.000 immigrés des nationalités peu représentées aux USA.

Dans ce cadre, les deux sénateurs ont expliqué : « Cette loterie de la diversité est rongée par la fraude, ne comporte aucun intérêt économique ou humanitaire et ne favorise même pas la diversité ». Cet avis n’est pas majoritaire au sein du Congrès et divise même les républicains entre eux. A titre d’exemple, Lindsey Graham, sénateur de Caroline de Nord, un Etat américain qui compte sur le tourisme et l’agriculture, est contre ce projet qui désavantage les secteurs clés de son Etat.

Par ailleurs, RAISE propose une batterie de réformes sur les dix prochaines années. Selon latribune.fr, la proposition de loi invite à changer radicalement le système d’immigration, et à l’établir sur la base d’un système de points avec des critères de sélection rigoureux qui favorise « le mérite », comme c’est le cas pour l’Australie et le Canada.

« Depuis des décennies, les États-Unis ont exploité un système d’immigration très peu qualifié… Il a été injuste pour notre peuple, pour nos citoyens, pour nos travailleurs » a indiqué le président américain. Il a ajouté qu’il s’agit d’un système dépassé qui « tire vers le bas » les salaires des employés américains.
Un autre point ciblé par RAISE, celui du regroupement familial. En effet, environ un million de cartes vertes est accordé aux immigrants, dont deux tiers au regroupement familial. Selon le projet des deux sénateurs républicains, la préférence accordée aux enfants majeurs et à la famille élargie doit être supprimée.

Cela devrait réduire les cartes de près de la moitié sur dix ans, d’après le Wall Street Journal. De son côté, le New York Times précise que le nombre d’immigrants hautement qualifiés (140 000 par an) n’est point visé par les réformes. Le texte de loi n’affecterait également pas les visas temporaires pour le recrutement de travailleurs dans certains secteurs de haute technologie ni l’emploi des saisonniers vital pour certains Etats américains.
Pour l’instant, le projet ne suscite pas assez d’intérêt, mais avec le soutien du président américain, il est possible que RAISE s’impose du moins par certaines idées de réformes.

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire