Res4Med relance la coopération énergétique tuniso-italienne

Res4Med relance la coopération énergétique tuniso-italienne

0
PARTAGER

Le séminaire de trois jours « Res4Med » : RenewableEnergy Solutions for the Mediterranean qui se traduit par « Solutions des énergies renouvelables pour le Méditerranéen », s’est terminé vendredi le 5 mai 2017.

L’événement en question, qui porte sur un partenariat entre l’Agence tunisienne pour la gestion de l’énergie (AMNE) et la STEG – a réuni un réseau international d’entreprises et de fournisseurs de technologies ainsi que des entreprises de conseil etdes intervenants universitaires, tous unis autour du thème de la diffusion des énergies renouvelables en Méditerranée.

D’après le site ansamed.info, la ministre tunisienne de l’Énergie, Hela Cheikhrouhou, a noté l’impact positif que le développement des projets d’énergie renouvelable a eu sur l’employabilité, surtout celle des jeunes diplômés.

Pour sa part, Antonio Cammisecra, PDG d’Enel Green Power, a déclaré lors de la conférence qu’Enel Green Power était «prête à coopérer dans l’organisation d’un marché transparent et efficace pour le développement durable et à long terme des énergies renouvelables».

Pur sa part, Antonio Cammisecra, PDG d’Enel Green Power, a discuté lors de la conférence et a déclaré qu’Enel Green Power était «prête à coopérer dans l’organisation d’un marché transparent et efficace pour le développement à long terme et durable des énergies renouvelables».

L’importance de la coopération tuniso-italienne a été également renforcée par le projet d’interconnexion stratégique «ELMED», une collaboration entre l’entreprise italienne Terna et la STEG, soutenue par les gouvernements des deux pays. Notons que plusieurs membres de Res4Med ont participé au séminaire.On y trouve: Enel Green Power, Poyry, Italgen, Enertronica, Fimer, Convert, Steg, Steg Er, Terna, Saet et Santerno.

Depuis quelque temps plusieurs pays européens à l’instar de l’Allemagne et de l’Italie ont commencé à coopérer avec la Tunisie et investir dans des projets à long terme dans le domaine des énergies renouvelables. Ces pays ont cerné tôt le potentiel tunisien consolidé par le climat du pays, ses atouts géographiques et naturels, mais aussi par les compétences de sa main d’œuvre qualifiée. Ainsi, la Tunisie peut aspirer à redresser progressivement son économie en investissant dans des projets d’avenir, notamment en renforçant son infrastructure et ses installations en relation avec les énergies du futur.

Pour rappel, notons que Res4Med est une association à but non-lucratif composée de 28 leaders dans le secteur de l’énergie, qui réunit les services publics, les investisseurs, l’industrie, les entreprises de conseil et certaines universités.

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire