atomique

Réunion de 14 pays arabes à Tunis, autour d’une stratégie atomique à usage pacifique

L’Organisation arabe de l’énergie atomique a annoncé  jeudi dans un communiqué repris par l’agence Xinhua, que «la capitale tunisienne abritera vendredi, les chefs des institutions d’énergie atomiques de 14 pays arabes pour y discuter d’une stratégie arabe commune dans le domaine de l’énergie atomique pour les usages pacifiques couvrant la période 2020-2030».

Les travaux de sa 31e  Conférence générale se tiendront vendredi à Tunis sous la présidence du directeur général de l’autorité, Salim Hamdi, en présence de tous les États membres, à l’exception de la Syrie, dont l’adhésion à la Ligue arabe et ses organes affiliés, fut suspendue depuis plusieurs années.

Les participants à cette conférence discuteront d’une proposition relative à la mise en place du réseau arabe de surveillance des radiations et d’alerte rapide, ainsi que les horizons d’une coopération interarabe avec les pays développés en matière de technologies atomiques pacifiques a fait savoir la même source.

Actuellement, les pays arabes s’emploient à développer leurs capacités en matière d’énergie nucléaire à des fins pacifiques, telles que le dessalement, le traitement des eaux usées et les utilisations médicales.

A titre d’exemple, les Émirats Arabes Unis ont commencé à utiliser l’énergie atomique pour produire de l’électricité, tandis que l’Égypte et la Jordanie prévoient d’introduire cette technologie dans les prochaines années, tandis que le projet tunisien d’utilisation de l’énergie atomique pacifique piétine encore à trouver ses repères depuis 2011 sachant que son lancement est prévu pour 2020.

Fondée en 1982, l’Organisation arabe de l’énergie atomique est une organisation scientifique arabe spécialisée opérant au sein de la Ligue des États arabes et s’intéressant à la science nucléaire et à ses applications dans des secteurs pacifique. Elle cherche à développer des travaux scientifiques arabes communs et à se tenir au courant des progrès scientifiques et techniques mondiaux dans le domaine de l’utilisation de l’énergie atomique dans le monde à des fins pacifiques.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer