Conseils des ministres arabes

Réunion des Conseils des ministres arabes de la Justice et de l’Intérieur

En marge de la tenue dimanche à Tunis, de la réunion commune des Conseils des ministres arabes de la Justice et de l’Intérieur, Karim Jamoussi, ministre de la Justice, s’est entretenu avec ses homologues yéménite, algérien et palestinien, selon un communiqué du département.

L’entretien avec le ministre yéménite de la Justice, Haythem Ali Abdallah Al-Gharib a porté sur les questions d’intérêt commun entre la Tunisie et le Yémen, particulièrement celles liées à l’accord de coopération judiciaire en matière civile, commerciale, pénale et de statut personnel signé en 1998, à Sanaa.

La réunion qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur du Yémen à Tunis, a également permis d’évoquer les dispositions du protocole de coopération signé en 2006 entre la Tunisie et le Yémen dans le domaine de la gestion de la justice.

Dans une déclaration de presse, M. Jamoussi a indiqué que la réunion des Conseils des ministres arabes de la Justice et de l’Intérieur se tient pour la première fois à Tunis, les 3 et 4 mars courant, en présence de 40 ministres.

Il a dans ce contexte, souligné le fait que « cette réunion vise principalement à examiner les questions sécuritaires et échanger les informations à ce sujet ainsi qu’à intensifier les efforts entre les Etats arabes pour lutter contre le terrorisme et les crimes transfrontaliers ».

En présence de son  homologue algérien, Tayeb Louh, le ministre de la Justice a souligné la volonté de son département de renforcer l’action commune entre les deux pays et de promouvoir la coordination bilatérale en matière de prévention des crimes et des moyens d’y faire face aux plans national et régional.

L’accent a été mis sur la nécessité de promouvoir l’accord de coopération judiciaire signé entre la Tunisie et l’Algérie en 1963 à travers la conclusion de conventions et de protocoles d’accord en matière civile, pénale et de statut personnel.

Lors de son entretien avec son homologue palestinien, Ali Mahmoud Abdallah Abou Diak,  Karim Jamoussi  a ajouté que cette rencontre a été une occasion de « passer en revue les principaux volets de la coopération bilatérale dans le domaine judiciaire et les moyens de la renforcer notamment en matière de statut personnel ».

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer