Sauvetage de migrants dans la Manche : cette année, il y a eu « 167 tentatives ou traversées qui impliquent 1 501 migrants » (France Info)

Le lieutenant de vaisseau Marine Monjardé, porte-parole de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, intervient sur Franceinfo après deux opérations de sauvetage menées en moins de 24 heures.

Depuis le 1er janvier, il y a eu « 167 tentatives ou traversées [de la Manche] qui impliquent 1501 migrants » a annoncé sur Franceinfo mercredi 28 août le lieutenant de vaisseau Marine Monjardé, porte-parole de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, alors que deux opérations de sauvetage de migrants ont été menées en moins de 24 heures. « Mardi, 22 migrants, dont 11 enfants qui tentaient de rejoindre l’Angleterre, ont été secourus par les autorités maritimes. Autre opération, mercredi matin au large de Calais », indique France Info. Heureusement, « tous ont été récupérés sains et saufs », a indiqué au média français le lieutenant de vaisseau.

Pour Marine Monjardé indique que les 25 migrants étaient en panne dans des conditions météo difficiles où « la température de l’eau est plutôt basse » et le risque d’une hypothermie bien « réel ». « Ceux d’hier et ceux de ce matin ont tous pu être récupérés sains et saufs. Ceux qui avaient pu nécessiter une attention particulière ont été pris en charge par les pompiers », a-t-elle expliqué.

« Sur l’année 2019, on en est à 167 tentatives ou traversées, qui impliquent 1501 migrants. En 2018, on était à 78 cas de tentatives ou de traversées pour 586 migrants. En 2018, il y avait déjà eu un pic en fin d’année plus important. Le phénomène en lui-même est apparu début 2016 », a-t-elle souligné.

Un échange dans les prochains jours entre les ministres de l’Intérieur français et anglais

La ministre britannique de l’Intérieur, Priti Patel, doit définir « dans les prochains jours » avec son homologue français Christophe Castaner les moyens de lutter contre ces traversées clandestines de la Manche par des migrants à bord de petites embarcations dangereuse, indique BFM TV. Ces traversées clandestines sont particulièrement dangereuses en raison de la densité du trafic maritime, les courants et la basse température de l’eau qui exposent les migrants à de forts risques d’hypothermie.

Avec Franceinfo et BFM TV

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer