Selon la presse belge, « Riyad serait lié à la propagation du fondamentalisme...

Selon la presse belge, « Riyad serait lié à la propagation du fondamentalisme en Belgique »

0
PARTAGER

La presse belge a publié le 8 février dernier un rapport officiel établi par l’OCAM (Organe de coordination pour l’analyse de la menace) qui reliait, entre autres, l’Arabie Saoudite à des lieux culturels musulmans et de culte propagent des idées contraires à la démocratie.

Le rapport parle de mosquées, centres islamiques et librairies musulmanes sous la direction d’imams ou d’organisations liés à l’Arabie Saudite et véhiculant une vision rigoriste de l’Islam.

Le rapport à suscité la réaction de Riyad et un communiqué a été rendu public par la représentation de l’Arabie Saoudite auprès de l’Union Européenne. L’Arabie saoudite y condamne le terrorisme, ceux qui le propagent ainsi que ceux qui le justifient. Riyad rappelle aussi dans le même communiqué son combat contre le fondamentalisme et le terrorisme. Le communiqué souligne qu’aucune preuve ne lie l’Arabie Saoudite au soutien ni au financement d’une institution radicale en Belgique ou ailleurs, qualifiant les soupçons dont parle la presse de « préjugés qui ne reflètent pas la réalité ».

La réponse de Riyad arrive deux jours avant que ne soient auditionnés des responsables de la grande mosquée de Bruxelles par la commission d’enquête de la Chambre des Représentants, au sujet des attentats de Bruxelles du 22 mars 2016.

Cette audition d’enquête se base sur les propos de l’administrateur général de la Sûreté de l’Etat, Jaak Raes, qui avait avancé que le Centre islamique et culturel de Belgique (affilié à la grande mosquée de Bruxelles) investissait massivement dans la propagation du salafisme dans le pays. Or, c’est l’Arabie Saoudite qui finance en grande partie le centre, via la Ligue islamique mondiale.

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire